À Paris, Avignon ou encore Bordeaux, les autorités et les organisateurs ont décidé d'annuler ou de reporter plusieurs événements, pour ne pas se retrouver au cœur de possibles débordements en marge des manifestations des gilets jaunes. Ailleurs, la sécurité autour des grands événements a été considérablement renforcée.

La structure prévue pour le Telethon 2018 place de la Concorde ne servira pas, l'émission est rapatriée dans les studios de France Télévisions pour des raisons de sécurité
La structure prévue pour le Telethon 2018 place de la Concorde ne servira pas, l'émission est rapatriée dans les studios de France Télévisions pour des raisons de sécurité © Maxppp / Olivier Arandel

Le Téléthon perturbé à Paris et en régions

Oubliées, les deux grandes bulles transparentes installées sur la place de la Concorde, à l'extrémité des Champs-Élysées, cadre initialement prévu par France Télévisions pour tenir les trente heures de direct de l'édition 2018 du Téléthon à Paris. Par crainte de nouveaux débordements ce samedi, pour le quatrième week-end de mobilisation des gilets jaunes, les plateaux du Téléthon ont été rapatriés en studio. "Pour des raisons de sécurité, l'émission se tiendra en direct des studios de France Télévisions en région parisienne", a annoncé mercredi le groupe audiovisuel public.

À Bordeaux, France 3 Nouvelle-Aquitaine annonce que le village du Téléthon, qui devait regrouper 23 tentes dans le centre-ville, a été annulé après consultation avec la mairie, au grand regret de Christian Capdeville, l'un des organisateurs interrogé par France Bleu Gironde, "triste, au regard de la perte que cela représente pour nous en termes de collecte de fonds". Par ailleurs, la ville, théâtre samedi dernier de heurts, a annoncé la fermeture d'une dizaine d'établissements culturels et espaces publics pour la journée de samedi. 

La ville d'Avignon a également décidé d'annuler les événements prévus en centre-ville ce week-end, notamment ceux liés au Téléthon, mais aussi la Marche pour le climat, le marché de Noël et un rassemblement de SOS Homophobie. Cela fait suite aux graves incidents qui ont eu lieu dans le centre-ville samedi dernier en marge du rassemblement des gilets jaunes.

Comme chaque année, des dizaines d'animations sportives, musicales et festives sont prévues dans chaque département pour récolter des dons. "Quelques événements sont annulés pour des raisons de sécurité (...) mais ça n'est pas la majorité", a rassuré mercredi une porte-parole d'AFM-Téléthon. "Le Téléthon continue", insiste l'association organisatrice de l'événement, qui en est à sa 32e édition et dont le chanteur Pascal Obispo sera le parrain cette année.

Par ailleurs, l'Alliance maladies rares, qui fédère plus de 200 associations, a annulé sa "Marche des maladies rares", prévue ce samedi midi au Jardin du Luxembourg, à Paris, dans le cadre du Téléthon. "C'est avec un immense regret que je vous annonce l'annulation de la 19e édition de la marche des maladies rares", a écrit lundi la présidente de l'association sur son site. "Les événements de ces derniers jours nous obligent à prendre cette décision dès aujourd'hui car nous avons pour mission première d'assurer votre sécurité", précise-t-elle.

La SPA annule le Noël des animaux

Pour "des raisons de sécurité", la SPA annule son "Noël des animaux" à Paris. Il devait se tenir place de la République ce samedi, mais la menace d'un quatrième samedi de mobilisation des gilets jaunes dans la capitale a poussé l'association à annuler sa manifestation. "J'ai pris cette décision parce que je pense que nous ne sommes pas en mesure d'assurer la sécurité des personnels et des bénévoles. Je pense qu'il n'y avait pas d'autres solutions, compte-tenu de la menace de violences qui peuvent se reproduire" a expliqué à franceinfo Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.

Cette décision chagrine le président de la SPA : "L'année dernière, pour cette même manifestation, 12 000 personnes s'étaient déplacées, et près de 500 animaux avaient été adoptés. Cet événement nous permet d'habitude de faire un petit peu de place dans nos refuges. En ce moment, 5 000 chiens et chats sont à l'adoption, cela nous aurait vraiment soulagés de pouvoir en confier quelques-uns à l'adoption. On va essayer de remonter cette opération début 2019, au pire en février". Néanmois, la SPA précise que pour adopter, "les refuges de la SPA sont ouverts ce week-end".

Plus de moitié des matchs de Ligue 1 de football reportés

Après PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon, c'est Monaco-Nice, Angers-Bordeaux, Nîmes-Nantes et Saint-Etienne-Marseille qui ont été reportés ce week-end : la 17e journée de Ligue 1 est perturbée par le mouvement des "gilets jaunes", ce qui risque de poser des problèmes pour reprogrammer ces rencontres dans un calendrier déjà surchargé. Les demandes de report, acceptées par la Ligue de football professionnel, émanent des préfectures de la Loire, de Maine-et-Loire, de Haute-Garonne, de la préfecture de police de Paris, et à la demande du gouvernement de la Principauté de Monaco et en lien avec la préfecture des Alpes-Maritimes. 

Le football français avait jusque-là été relativement épargné par la crise. Seul événement notable : le bus du FC Nantes avait été immobilisé par des Gilets jaunes, dans la nuit de vendredi à samedi, alors que les joueurs et le staff des Canaris se dirigeaient vers l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon (Loire) après leur match perdu à Saint-Étienne (3-0).

Le rugby, pour le moment, n'est pas touché, mais la Fédération française de rugby a laissé mercredi la possibilité aux équipes qui se déplacent ce week-end de demander le report de leurs matches en raison des blocages annoncés par le mouvement des "gilets jaunes". La rencontre France-Suède en handball est reportée à dimanche, dans le cadre de l'Euro féminin qui se joue à Nantes. 

Paris, ville morte

À moins de trois semaines de Noël, cela ne pouvait pas plus mal tomber, mais la préfecture de police de Paris appelle ce jeudi les commerçants du secteur des Champs-Élysées à "fermer leurs portes et accès" ce samedi, à l'occasion de la quatrième grande journée de manifestations des "gilets jaunes".  Les commerçants sont mis en demeure de "fermer les portes et accès" le jour de la manifestation, "mais aussi à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus".

Sur les Grands Boulevards, les enseignes comme les Galeries Lafayette ou le Printemps font aussi afficher porte close. 

La première édition du festival électro INASOUND, qui devait se dérouler samedi et dimanche au Palais Brongniart à Paris, a été reportée par les organisateurs : "Les tensions qui traversent actuellement le pays et les incidents qui se produisent au coeur de la capitale ne permettent pas aujourd'hui" l'organisation de cette manifestation, parrainée par Jean-Michel Jarre, a indiqué dans un communiqué l'Institut national de l'audiovisuel. "Afin de pouvoir accueillir les publics, les artistes et les partenaires de la manifestation dans les meilleures conditions, il a donc été décidé de reporter la première édition d'INASOUND au printemps 2019", précise l'Ina. "Les préventes seront remboursées "à 100%".

Côté culturel, globalement, c'est un samedi noir pour la culture qui se profile, avec la fermeture en cascade des musées, théâtres et monuments autour des Champs-Elysées. Pour certains, c'est le troisième samedi d'affilée, pour l'une des journées les plus importantes en terme de fréquentation. Pour l'Opéra de Paris, ce samedi était même la plus grosse journée de l'année. 10 000 spectateurs étaient attendus dans les deux salles pour cinq levers de rideau, dont deux pour les démonstrations de l’École de Danse à l'Opéra Garnier. Elles sont reportées au 19 décembre. À Bastille, bien qu'éloigné des Champs-Elysées, la direction de l'Opéra ne souhaite pas faire prendre de risques inutiles aux spectateurs. La Salle Pleyel restera aussi fermée et la représentation prévue avec la chanteuse de fado Mariza est annulée.  Idem pour la Philharmonie de Paris, qui suspend ses concerts et expositions. De même pour l'AccorHotels Arena, où le concert des frères rappeurs BigFlo et Oli prévu samedi soir est repoussé de 24 heures. La Maison de la radio a annulé concert et visites.

Pour beaucoup de théâtres situé entre la Concorde et l'Arc de Triomphe, c'est un troisième samedi consécutif de fermeture. C'est le cas du Rond-Point, de la Madeleine, de Marigny et de l'Espace Cardin du Théâtre de la Ville. Le Théâtre des Champs-Elysées a décidé de reporter à mardi 11 le concert du pianiste Grigory Sokolov. Le théâtre de Chaillot, qui a du fermer en toute hâte ses portes samedi 1er, annule son colloque "Tous Humains", prévu à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’homme.

Après le Louvre, le Musée d'Orsay ou le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, d'autres établissements, comme le Centre Pompidou, le musée du quai Branly, la Grande Halle de la Villette, la Cité des sciences, les musées Marmottan, Jacquemart-André, Maillol, ont décidé de fermer leurs portes. Les principaux monuments parisiens seront fermés : la Tour Eiffel, outre l'Arc de Triomphe, objet de dégradation samedi dernier, le Panthéon, la Conciergerie, la Sainte-Chapelle, les tours de Notre-Dame, la Chapelle expiatoire et le Palais Royal n'ouvriront pas leurs portes, a annoncé le Centre des monuments nationaux.  

Impossible également de voir samedi l'exposition Mickael Jackson au Grand-Palais, fermé, comme son voisin d'en face, le Petit Palais. Ce dernier est propriété de la ville de Paris qui a décidé de laisser porte close tous ses musées, celui d'Art Moderne, les Catacombes, le musée Cognacq-Jay et même le musée Victor Hugo situé dans le Marais, place des Vosges. Le Palais de la découverte, le Musée de l'Homme et le musée des Arts et Métiers resteront également fermés. 

Plusieurs événements et lieux culturels annulés ou fermés

À Bordeaux par exemple, la mairie a annoncé la fermeture d'une dizaine d'établissements culturels et espaces publics pour la journée de samedi.Ainsi la grande bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck, le musée d'Aquitaine, le musée des Beaux-Arts, le musée des Arts Décoratifs et du Design, le Jardin Botanique et l'Opéra, seront fermés pour la journée. Un salon du livre prévu au Grand Théâtre a également été annulé, et un "marché de Noël solidaire" prévu sur la place de l'hôtel de ville a été reporté, et ses cabanes démontées. Le grand marché de Noël ouvert vendredi dernier est maintenu, ainsi qu'une foire à la brocante en cours sur la plus grande place de Bordeaux. Mais en fonction de la situation, elles pourraient être fermées en cas d'injonction de la police ou de la préfecture.

La Marche pour le climat parisienne et la Fête des Lumières de Lyon maintenues

Les organisateurs et soutiens des marches pour le climat maintiennent leur appel à manifester samedi, notamment à Paris, malgré l'invitation du ministre de l'Intérieur à remettre l'événement et les craintes exprimées par Nicolas Hulot, pour qui "ce n'est pas le moment". Mais le parcours de la Marche, initialement prévue entre le Trocadero et le Champ-de-Mars, a été modifié : "La marche pour le climat à Paris partira de la place de la Nation et se terminera par un rassemblement place de la République, avec des prises de parole suivies d'un concert avec de nombreuses personnalités", ont indiqué les organisateurs.

La maire de Paris Anne Hidalgo ne veut "pas que l'on interdise les manifestations", et invite le ministre de l'Intérieur à "mettre en place des dispositifs de sécurité en conséquence", tandis que son premier adjoint, Emmanuel Grégoire, appelle ce jeudi Emmanuel Macron à s'exprimer et le gouvernement à faire des "propositions plus convaincantes" pour tenter d'éviter une explosion de violence samedi dans la crise des "gilets jaunes". Il dit craindre de voir la Marche pour le climat, une manifestation "militante et très familiale", être "infiltrée par des casseurs", et appelle ses organisateurs à la "vigilance et à réétudier leur position si la tension sociale ne diminue pas d'ici samedi".

À Lyon, la Marche pour le climat est également maintenue, tout comme la Fête des Lumières, qui ouvre ce jeudi, et qui doit accueillir trois millions de personnes d'ici dimanche. Les autorités se préparent à déployer samedi au moins 1 200 personnels de sécurité et de secours, alors que la préfecture de région indique que dans le périmètre de la fête des Lumières, 200 policiers municipaux, 237 agents de sécurité privés, 200 militaires du dispositif Sentinelle seraient déployés, soit le double du dispositif de 2017. En outre, 103 policiers du Raid, et autant de la BRI et de la BAC seront également mobilisés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.