Gilets jaunes samedi, foulards rouges et militants pour le climat dimanche, les clameurs de tous les mécontentements résonneront ce week-end dans les rues de grandes villes de France.

Manfiestation de Gilets jaunes à Bordeaux le 19 janvier
Manfiestation de Gilets jaunes à Bordeaux le 19 janvier © AFP / GEORGES GOBET

Samedi 

En préambule de la mobilisation de ce week-end, la page Facebook d'Eric Drouet signale comme "pré-acte XI" une manifestation des VTC, qui menacent de bloquer le périphérique parisien ce vendredi après-midi à Paris. Les VTC plaident pour un diesel moins cher, et des garanties sur leurs revenus.

Paris  : plusieurs mobilisations sont prévues dans la capitale, dont une marche déclarée à la préfecture reliant les Champs-Élysées et la Bastille en passant par l'Assemblée nationale et Bercy, et une autre entre les places de la Nation et de la Bastille avec "une petite surprise à Benjamin Griveaux".

Sur la page Facebook "Gilets jaunes officiel d'Éric Drouet", les "gilets jaunes" sont invités à se rassembler à partir de midi cours de Vincennes pour un entamer un parcours de l'avenue du Trône jusqu'à Bastille, en passant par les grands boulevards et la rue de Rivoli.  

À partir de 17h, Eric Drouet appelle à une "nuit jaune" sur la place de la République. Un moment de rencontre et de débat pacifique, un "rond-point géant" jusqu'à la fin du grand débat, sur le modèle des rassemblements citoyens de Nuit debout en 2016. 

Samedi après-midi, le collectif "La France en colère" de Priscillia Ludosky, qui a rompu avec Drouet, organise également une "marche solidaire aux gilets jaunes des Territoires éloignés" , entre le ministère des Outre-mer et le siège parisien de Facebook.

À Bordeaux et Toulouse, places fortes de la mobilisation, les autorités redoutent des débordements après les spectaculaires violences ces dernières semaines.

Un autre figure importante du mouvement des "gilets jaunes", Maxime Nicolle, alias Fly Rider, annonce une "Nocturne chez Juppé", à Bordeaux dans la nuit de samedi à dimanche.

Dimanche 

Dès 9h : une chaîne humaine partirait de plusieurs villes de France et convergerait vers Versailles. Une manifestation pour laquelle sur Facebook 10 000 personnes se sont déclarées, intéressées. Le texte d'appel pour cet événement précise : “_Nous ne pouvons pas tous nous permettre d’aller à Paris ou sur des ronds-points, mais nous pouvons “tous” nous donner la main, montrer que toutes les villes, toutes les classes sociales, toutes les religions, sont capables d´être ensemble pour une vie meilleure, montrer qu’ensemble nous sommes plus fort et dire que ce monde ne nous ressemble plus, nous voulons vivre dignement et non survivre”.  _Les différentes chaînes humaines devraient donc se déployer dimanche. 

14h place de la Nation à Paris vers la place de la Bastille : trois collectifs appellent à manifester dimanche à Paris. Créée le 5 décembre 2018 en réaction au mouvement des Gilets jaunes, les "foulards rouges" revendiquent 38 190 membres '"abonnés" sur les réseaux sociaux.   Les Foulards rouges ont d'abord partagé certaines revendications des Gilets jaunes, puis les violences qui émaillent leurs manifestations les ont détourné de leurs mouvements : les "foulards rouges"  disent représenter une France qui "se terre depuis des semaines". Se défendant d'être un mouvement pro-Macron, les Foulards rouges annoncent finalement une "marche républicaine des libertés".

14h Place de la République à Paris : des collectifs citoyens et des ONG mobilisée pour le climat, vont organiser des des débats dans la rue. "Ça prendra la forme d'une agora", a indiqué Gabriel Mazzolini, de l'association Les Amis de la Terre. Les organisateurs ont prévu un espace de débats, un autre pour des prises de paroles et également des animations pour les enfants. Plusieurs thèmes seront abordés, "fin du monde, fin du mois", "changer sa ville", "mobilisation étudiante et lycéenne", "le grand débat" et "désobéir pour le climat". Les "gilets jaunes" "sont largement les bienvenus", a fait savoir un des co-organisateurs, Andy Battentier.

Mais c’est en fait tout un week-end de marches et d'actions pour le climat qui est organisé dans une centaines de villes samedi et dimanche. Comme en décembre, les marches pour le climat, croiseront ou seront rejointes, selon les cas, par les "gilets jaunes". "Soyons 1 million  partout en France ce 27 janvier 2019 pour exiger un changement dès demain. L'acte 1 citoyen commence" explique Action Climat France sur sa page Facebook. 105 points de manifestations sont prévus partout en France. Toutes les villes et points de rassemblements ici.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.