Le magazine Phosphore a lancé une appli d'actu et d'info pour les ados. Tous les jours à17h05 GiveMeFive leur donne 5 infos.

L'application GiveMeFive lancée par le magazine Phosphore
L'application GiveMeFive lancée par le magazine Phosphore © Phosphore

Les habitudes des jeunes sont connues. Ils s'informent à partir de ce qu'ils lisent sur les réseaux sociaux sur leurs smartphones. En général ils ont du mal à citer les sources précises des infos qu'ils retiennent. Ils ont vu "sur Facebook" ou "sur Twitter" sans aller plus loin sur l'origine des informations. Partant de là, le magazine papier dédié aux adolescents Phosphore lance cette application concoctée par sa rédaction tous les jours.

David Groison, rédacteur en chef :Nos lecteurs sont fidèles, on les retrouve sur les réseaux sociaux, sur Snapchat et ailleurs. Nous sommes proches d'eux, nous mettons toujours des jeunes de leur âge au cœur de nos reportages, et nous travaillons en permanence avec des stagiaires collégiens. Nous savons aussi qu'ils veulent être mobiles, partir à l’étranger et qu'ils ont des besoins d'être informés sur l’intime, la sexualité, les sentiments et et de comprendre l’actu. S'ils ne regardent pas trop les médias traditionnels c'est aussi que l'info leur paraît au mieux, mal expliquée et non contextualisée au regard de leur âge (ils ne savent rien de la vie antérieure de François Fillon) ou pire, anxiogène.

GiveMeFive propose donc un choix de 5 articles, qui se lisent en 5 minutes, sur tous types de sujets : sport, géopolitique, société, musique, etc.... Le ton est volontairement humoristiques, les illustrations des articles décalées et animées. Une ergonomie qui oscille entre Tinder et La Matinale du Monde. Tous les soirs à 17h05 les abonnés reçoivent une notification. Lancée début novembre, GiveMefive a plus de 5000 fidèles, dont 55% au moins vont au bout de la proposition quotidienne.

Smartphone et réseaux sociaux, la nouvelle place des médias

Les jeunes s'informent essentiellement sur les réseaux sociaux
Les jeunes s'informent essentiellement sur les réseaux sociaux © Radio France / CS - source Médiamétrie

Selon Médiamétrie, les jeunes qui s'informent le font quasi exclusivement en ligne et sur mobiles avec :

• Les pages d’actualité sur le web (à partir des portails web)

• Les pure players de l’information en ligne (Slate, Rue89, Mediapart, Huffington Post…)

• Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube, Google, Instagram… )

Les usages des jeunes et leurs habitudes montrent à quel point ils se font des idées très floues sur les origines des informations qu'ils retiennent. Ils ont une image très détériorée des journalistes. Pour le CLEMI, l'organisme qui agit pour l'éducation aux médias, il faut absolument développer leur esprit critique, leur apprendre, par la pratique, à vérifier et croiser les sources d'information.

Toutefois, dans une étude de l'Observatoire international des usages et des interactions des médias, la moitié des 14-23 ans apprécient encore de lire des journaux et magazines papier. Les 7-12 ans, lisent la presse 4h par semaine, presque une heure de plus que les 13-19 ans.

Les jeunes ne délaissent pas l'information, loin de là, simplement ils attendent de nouvelles façons de la consommer, et de nouveaux formats. La balle est dans le camp des médias.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.