Jacqueline Tiarti et sa fille Mélissa
Jacqueline Tiarti et sa fille Mélissa © Radio France

La mère d’une enfant autiste veut obtenir des soins adaptés pour sa fille de 7 ans. Elle a cessé de s'alimenter depuis 10 jours

Jacqueline Tiarti a décidé d’aller au bout de ses convictions.

La jeune femme, qui vit à Clamart, dans les Hauts de Seine, ne peut accepter que sa fille Mélissa, 7 ans, « régresse », alors qu’elle avait constaté tant de progrès durant l’année où elle a été suivie par un psychomotricien et un psychologue, à domicile.

En cause, la réduction de l'allocation pour l'éducation de l'enfant handicapé que lui versait l'Etat. 1.100 € réduite à 704 € aujourd’hui, ne lui permettent plus le même suivi, et la demande de Jacqueline Tiarti pour que sa fille soit suivi par un éducateur spécialisé pour les autistes est en attente depuis deux ans et demi.

La jeune femme n’a trouvé que ce moyen pour se faire entendre, la grève de la faim qui la conduit à ne plus s’alimenter depuis près dix jours

Le reportage de Géraldine Hallot

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.