La grotte Chauvet
La grotte Chauvet © MaxPPP / Julio PELAEZ

Selon une étude publiée dans les comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (Pnas), des archéologues français, allemands et néerlandais mettent fin à la polémique sur la datation des peintures de la grotte Chauvet-Pont d'Arc, en Ardèche. Ils ont réétudié les datations sur plus de 250 échantillons, et établi une chronologie précise du «peuplement» de la grotte.Ils ont établi pour la première fois une chronologie précise des fréquentations par des hommes et des animaux de la grotte.

Les scientifiques ont analysé plus de 250 datations au radio-carbone effectuées pendant quinze ans sur des morceaux de charbon de bois trouvés sur le sol de la grotte et prélevés sur des dessins et marques sur les murs ainsi que sur des ossements d'animaux, surtout d'ours.

Réplique de la grotte Chauvet
Réplique de la grotte Chauvet © MaxPPP / MICHAEL ESDOURRUBAILH

Ces datations précises, pour la première fois en années calendaires, confirment les datations initiales au radio-carbone.

Selon Anita Quilès, archéologue, de l'équipe scientifique d'étude de la grotte Chauvet, au micro de Sonia Bourhan,"on a maintenant un faisceau de présomptions très fort sur la datation. Tout ce qui est entré dans la grotte est entré au delà de 30 000 ans"

Ours des cavernes

Les hommes auraient fréquenté la grotte Chauvet il y a 37.000 à 33.500 ans , durant la même période que les terribles ours des cavernes, mais pas forcément en même temps. Quant aux peintures sur les parois, la majorité d'entre elles dateraient de cette première période d'occupation, tandis que les traces de suie sur les parois sont plus récentes, soit lors de la deuxième période où les hommes l'ont fréquentée, il y a 31.000 à 28.000 ans. Les nombreuses peintures et gravures riches et complexes, dont 447 représentations d'animaux, datent d'il y a plus de 30.000 ans, soit 10.000 ans de plus que ce qui était prédit par le style artistique

Des peintures très élaborées

La grotte Chauvet est, depuis sa découverte, en 1994, l'objet d'une polémique sur son âge. Selon des spécialistes de l'ère préhistorique, elle serait plus récente qu'annoncé lors de sa découverte en 1994. Ils affirment qu'elle daterait d'il y a 24.000 à 20.000 ans, car on y trouve des peintures similaires à la grotte de Lascaux (datée entre environ 18 000 et 15 000 ans). D'autant que les dessins sont d'une précision telle qu'il est impossible selon eux qu'ils soient plus anciens. Les experts de la datation physique l'ont toujours évaluée comme étant beaucoup plus ancienne.Cette nouvelle étude met donc fin à la polémique : les hommes ont fréquenté la grotte à deux périodes distinctes.

Une grotte inaccessible

Le lieu a été découvert en 1994 par trois spéléologues. L'Etat en est devenu propriétaire en 1997. Devant la fragilité des lieux et surtout des peintures, une réplique a été créée à l'identique, à coté, afin de permettre au public d'admirer les murs et les dessins.La réplique a ouvert en 2015.

Elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2014.

La grotte Chauvet est un site majeur dans l'histoire de l'Humanité.

►►► ALLER PLUS LOIN | Le site officiel de la Grotte Chauvet propose une visite virtuelle

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.