L'association Innocence en Danger lance une campagne avec un message clair : pour tuer un enfant, il faut les coups de ses parents, et le silence du reste du monde.

L'association Innocence en Danger a lancé sa campagne sur le réseau Instagram.
L'association Innocence en Danger a lancé sa campagne sur le réseau Instagram. © Radio France / Capture d'écran

Innocence en Danger a choisi le réseau social Instagram pour sensibiliser les Français aux violences faites aux enfants. À travers les histoires de neuf enfants, l'association tente de démontrer qu'ils ne seraient pas morts si un adulte avait réagi et signalé les violences.

Des histoires inspirées de faits réels

Une soixantaine de faux comptes ont été créés pour l’occasion. Ces comptes correspondent aux proches des enfants maltraités et relatent des histoires inspirées de faits réels.

Les histoires sont fictives mais inspirées de faits réels.
Les histoires sont fictives mais inspirées de faits réels. © Radio France / Capture d'écran Instagram #guiltytags

En cliquant sur les photos, l'internaute s'immisce dans leur univers et se rend compte petit à petit que, malgré les bleus visibles sur le corps des enfants, les adultes poursuivent leur vie comme si de rien n'était.

Deux enfants meurent sous les coups, chaque jour

Même s'il est difficile d'estimer le nombre d'enfants victimes de maltraitance en France, l'association Innocence en Danger estime que deux enfants meurent chaque jour en raison de violences.

Ces actes de maltraitance se passent le plus souvent au sein de la famille. Selon l'INSEE, pour la seule année 2015, 154 000 enfants ont été violés ou victimes d'attouchements soit 1 cas toutes les 3 minutes. L'association Innocence en Danger a déjà été saisie depuis le début de l'année de 15 dossiers d'enfants morts à cause de violences.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.