C'est aujourd'hui la journée nationale de lutte contre le harcèlement. A l'école, la parole se libère de plus en plus, et les jeunes victimes sont davantage prises au sérieux. Témoignage.

Harcèlement scolaire : la parole libère les enfants.
Harcèlement scolaire : la parole libère les enfants. © AFP / Yann COATSALIOU

Le harcèlement scolaire est toujours très présent dans les cours de récréation. Les adultes ont conscience des dégâts du harcèlement sur la scolarité. Mais beaucoup de questions se posent sur ce sujet : comment sort-on du harcèlement ? Est-il possible de retrouver une vie apaisée après avoir été harcelé pendant des années ?  

Mathieu a aujourd'hui 18 ans, harcelé de la maternelle à la 4ème. Il a fait trois tentatives de suicide. Comment s'en est-il sorti ? Comment réussit-il à se reconstruire ?   

"En parler" est devenu un besoin vital pour Mathieu. Il a eu l'idée de créer un compte twitter "Journal d'un harcelé" pour ne pas se sentir seul.

Je pense que c'est important de ne pas se sentir seul sur ça. C'est un peu comme une grande communauté, en fait. Il faut en parler et, peut-être, même, écrire. Quand je ne pouvais pas en parler, j'écrivais beaucoup.

"Le harcèlement a pourri ma vie d'enfant"

L'écriture comme thérapie mais, surtout, la musique. Mathieu a découvert le violon et ça lui a donné l'idée de composer lui-même des mélodies. 

"Après avoir composé ces musiques, ça m'a redonné confiance en moi. La musique m'a permis de passer à autre chose. Malgré tout, je n'oublierai jamais comment le harcèlement a pourri ma vie d'enfant. encore aujourd'hui, quand il m'arrive d'accompagner mon petit frère à l'école, j'ai toujours ce poids et la peur de la façon dont on me regarde. Malgré mes tentatives de suicide, aujourd'hui, je vais beaucoup mieux mais c'est toujours dans ma tête."

► ÉCOUTEZ | Le témoignage de Mathieu, victime de harcèlement 

1 min

E Harcèlement scolaire

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.