► ► ► Écoutez le reportage de Marine Chailloux

Sac à dos Spiderman sur le dos, le petit garçon a quitté le tribunal entouré de deux policiers. Direction la zone d’attente de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle...Il y avait débarqué le 21 mars dernier sur un vol en provenance des Comores.

Le petit garçon devait rejoindre sa tante, mais il voyageait avec le passeport de son cousin. Il a été arrêté à la sortie de l'avion. Depuis, les associations s’insurgent de sa situation. La convention internationale des droits de l’enfant stipule en effet qu’aucun ne doit rester enfermé. Mais pour la Cour d’appel de Paris, ce prolongement en rétention serait"dans l’intérêt même de protection de l’enfant" .

Son avocate a fait un recours auprès du ministère de l’Intérieur, et demandé l’aide du Défenseurs des Droits. Le petit garçon, lui, pourrait être renvoyé d'un jour à l'autre aux Comores.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.