Sur un des thèmes les plus sensibles dans une période électorale, voilà une enquête ambitieuse dont les arrêtés, pourtant sujets à débats, n’ont inspiré aucun commentaire. Une étude internationale menée par l’Ipsos du 15 au 28 juin 2011 dans 23 pays auprès de 27 601 personnes âgées de 16 à 64 ans sauf aux Etats-Unis et au Canada (18-64 ans).

Global views on immigrartion cherche à mesurer la perception des citoyens face à la problématique complexe de l’immigration.

Premier tableau.

A la question, pensez-vous que l’immigration produit des effets positifs ou négatifs sur votre pays ? 14 % des français répondent « positifs », 54% « négatifs ». La vision négative est à 72% chez les Belges, 70 % en Afrique du Sud, 69 % en Russie, 64% en Grande Bretagne, 56% aux Etats-Unis et en Italie, 54 % en Allemagne et en France. … A l’inverse, Saoudiens, Canadiens, Japonais, Indonésiens et Brésiliens voient un impact positif. Les plus convaincus en la matière sont les Indiens !

Diriez-vous qu’il y a trop d’immigrés dans votre pays ?

Sans aucun doute pour les Russes (77%), les Belges (72%), les Britanniques (71%), les Italiens et les Espagnols (67%), les Argentins (61%), les Américains (59%), les Allemands (53%), les Australiens et les Français (52%) … A penser le contraire, une majorité de Japonais, Polonais et Mexicains !

L’immigration pèse sur les services publics de votre pays (santé, transport, éducation)

D’accord disent 76% de Britanniques, 70 % d’Espagnols, 64% d’Australiens, 58 % d’Allemands, 56% de Français et d’Italiens, ….En revanche, désapprouvent cet axiome les Coréens du Sud, les Polonais, les Indonésiens et les Japonais.

Les immigrés rendent difficile l’accès à l’emploi dans votre pays !

Les Russes et les Britanniques se distinguent toujours. 75 et 62 % approuvent. Les Argentins et les Turcs à 61%, les Italiens et les Saoudiens à 52%.... En désaccord avec cette affirmation, les Suédois, les Polonais, les Mexicains, les Allemands et les Japonais. Position plus nuancée en France. 41% de OUI. 22% ni OUI ni NON. 34% de NON. Mais une majorité de sondés (41%) considèrent que les immigrés encombrent le marché du travail

L’immigration améliore l’économie de votre pays !

Personne ne le pense vraiment, à l’exception des Brésiliens, des Canadiens et des Saoudiens. Faible pourcentage en France (24%) qui avec les Allemands (23 %) sont les plus sceptiques du continent Européen, les Hongrois mis à part (13%)

L'immigration, un long voyage
L'immigration, un long voyage © Radio France / FSANTOLINI

Global views on immigration a été publié au mois d'Aout, et en dépit des questions que soulèvent ses arrêtés, ils sont peu nombreux à avoir entrepris un travail d'analyse. Comment interpréter le fait que les sociétés anglo saxonnes communautaristes, le melting pot Australien, la République Française estiment qu'il y ait trop d'immigrés ?

Le géographe Christophe Guilluy , auteur de l'Atlas des nouvelles fractures sociales en France s'en est d'ailleurs étonné dans les colonnes du Nouvel Observateur ( édition du 22 septembre 2011).

Cette étude démontre t-elle l'influence des discours populistes sur les consciences ?

Pour le géographe, le baromètre Front National n'est pas le bon pour réflechir sur le résultat de cette enquête. "Plutot que de s'intéresser à ce que disent politiquement les gens, il faut regarder ce qu'ils font depuis 20 ans ".

Les pratiques d'évitement résidentiel ou scolaire permettent aussi de mesurer le niveau de tolérance à l'immigration. "Dans nos sociétés multiculturelles, l'autre n'est pas soi, il reste l'autre. Il n'est pas forcément ennemi et étranger, il est l'autre.

Christophe Guilluy parle d'un séparatisme social. Le bobo parisien qui vote à gauche et contourne la carte scolaire s'inscrit dans la même démarche qu'un prolétaire du Nord qui vote Front National. L'un érige des frontières invisibles par ses choix résidentiels, l'autre qui n'a pas les moyens demande à un pouvoir fort de les mettre en place !

Le géographe rappelle qu'en juin 2011, 80 % des Français plaidaient un protectionnisme européen.

Et le social s'articule alors avec le culturel dans une grande confusion intellectuelle

Les baques des immigrés clandestins détruites sur l'ile de Lampedusa
Les baques des immigrés clandestins détruites sur l'ile de Lampedusa © Radio France / EVALMIR
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.