Désir immédiat ou désir différé, quel est le plus fort ? Pourquoi avons-nous du mal à reporter nos désirs ? Impatiences, colères, caprices… Comment gérer la frustration ?

Enfant en colère
Enfant en colère © Getty / Matteo Colombo

Pourquoi est-il si important de trouver un juste équilibre entre les principes de plaisir et de déplaisir inhérents à toute vie humaine ? Quelles sont les pathologies de la frustration ? Dans l’émission Grand Bien vous fasse, Ali Rebeihi entouré d’un psy, Didier Pleux et de Gwénaëlle Boulet rédactrice en chef d’Astrapi, a fait le tour de la question du (dé)plaisir. 

Le complexe de Thétis

Il était une fois… Le complexe de Thétis : divinité nautique grecque, Thétis avait commis des infidélités. Donc Zeus, le Dieu des dieux l'avait punie :

Tu vas retourner sur terre et tes enfants seront mortels.

Voulant protéger ses enfants, Thétis baignait ses enfants dans l'eau glaciale du Styx, pour les rendre plus forts, et leur faire échapper à la mort. Sauf qu'avec Achille, elle a raté le talon... et on sait ce qui a suivi : lors de la guerre de Troie, juste après avoir tué le champion des Troyens Hector, le valeureux guerrier meurt d'une flèche qui l'atteint au talon.

Ce mythe symbolise l'idée qu'il n'est pas possible d'élever quelqu'un dans du coton, si on veut le rendre plus résilient, plus fort... 

Le complexe de Thétis est la non-résolution du conflit entre la dure réalité contraignante, frustrante, et nos désirs de ne pas subir de déplaisir. C'est un déséquilibre entre d'un côté, l'acceptation de la réalité et de ses contraintes, et d'autre côté, l'envie de jouir de la vie et de profiter de notre passage sur Terre.

L'intolérance aux frustrations, comment ça se manifeste ?

Souvent c'est à l'école que c'est visible : il y a les autres élèves, l'autorité de l'enseignant ou des apprentissages nouveaux. Chez l'adulte, c'est l'impatience, quand un téléphone se décharge, ou dans une file d'attente...

Caroline, auditrice, témoigne :

Ma fille, Juliette, 5 ans, ne supporte pas la contrariété. Elle boude, s’énerve, pique des colères, et pire à l'école, elle tape, et elle mord. 

Les psychologues du courant de Didier Pleux pensent que l'intolérance aux frustrations est le talon d'Achille de l'homme du XXIe siècle. 

Les caprices existent à tous âges… Les psychologues du courant de Didier Pleux pensent que l'intolérance aux frustrations est le talon d'Achille de l'homme du XXIe siècle.
Les caprices existent à tous âges… Les psychologues du courant de Didier Pleux pensent que l'intolérance aux frustrations est le talon d'Achille de l'homme du XXIe siècle. © Getty / Johnny Hernandez

Quel est le risque du zéro-frustration ? 

L'enfant est un être de désirs, d'envies... L'un des points importants de son éducation est d'apprendre à différer ses envies, à  les dompter. Si ce n'est pas freiné, différé, cadré, limité, il y a de grandes chances que ça donneune hypertrophie de l’ego : "Je fais ce que je veux, quand je veux..." Un adulte qui se comporterait comme un enfant et qui voudrait tout, tout-de-suite maintenant, qui ne supporterait aucune frustration… Ça donnerait des adultes-rois. Comme Harvey Weinstein.

Enfant, il est nécessaire de passer par une phase très égocentrique, puis d'aller ensuite à la découverte de l'autre avec tout ce qu'il va nous apporter comme joies et découvertes… en freinant ses désirs immédiats. 

Si les parents tricotent un monde faux à leur enfant, les enfants vont se prendre la réalité en face dans la cour de récré et ce sera peut-être plus douloureux. Puis plus tard dans les relations amoureuses et professionnelles. 

Pourquoi c’est compliqué ? 

Pour dire non, il faut que les parents acceptent de ne pas être aimés, un moment, par leur enfant. Et culturellement, il y toujours un soupçon sur l'autorité. On nous a longtemps dit que c'était castrant ; l’arrêt d'un désir de l'enfant est souvent vécu comme de l'autoritarisme. C'est pourtant nécessaire…

Le "zéro-contrainte", contrairement aux idées reçues, entraîne beaucoup de souffrances. Avec des frustrations progressives, on construit un psychisme plus solide avec une résilience beaucoup plus forte. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.