Le dispositif de secours est allégé à l'usine Lubrizol à Rouen, en Seine-Maritime. Nettoyage, consommation, appel aux pompiers, la préfecture de Seine-Maritime a donné un certain nombre de consignes aux habitants.

Des polluants souillent le sol des quais du Quai de Bois Guilbert à la suite de l'accident survenu dans l'usine Lubrizol classée Seveso
Des polluants souillent le sol des quais du Quai de Bois Guilbert à la suite de l'accident survenu dans l'usine Lubrizol classée Seveso © AFP / LOU BENOIST

Le spectaculaire incendie qui s'était déclenché dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'usine Lubrizol de Rouen, classée Seveso seuil haut, est éteint, selon le cabinet du préfet de Normandie. L'incendie, qui n'a pas fait de victime, avait donné lieu à un panache de 22 km de fumée noire de long au dessus de l'agglomération

Les habitants de douze villes, dont Rouen, ont été invités à rester chez eux hier pendant l'incendie. Un jour après, une odeur âcre mais sans danger pour la santé, flotte toujours au-dessus de la ville et pourrait planer encore plusieurs jours. Par précaution, des pompiers vont rester sur place pendant plusieurs jours pour éviter toute reprise de feu et tout sur-accident, car il y a deux autres usines Seveso étant à proximité du foyer de l'incendie. 

Ecoles fermées pour les enfants, adultes libres de circuler

A plusieurs reprises dans la journée d'hier, la préfecture a prélevé des fumées et les a analysées. Soixante-dix-huit points de mesures en vingt-six endroits de la ville, haute et basse ont été déterminés, et rien ne justifie de poursuivre la mise à l'abri des riverains, à l'exception des personnes fragiles dont les enfants. On entend par "personnes fragiles", les enfants, les personnes âgées et les personnes qui souffrent de pathologies respiratoires. Autant que possible, la préfecture leur conseille d’éviter les déplacements, de rester à l’abri, au moins jusqu’à vendredi soir. Même principe dans les hôpitaux et les EHPAD. 

C'est aussi ce qui motive la décision de garder les écoles fermées aujourd'hui. Cela concerne Rouen, et au moins 11 autres communes voisines, comme l'a annoncé la préfecture. Mais d'autres mairies ont pris, de leur propre initiative, la décision de fermer leurs établissements scolaires, c'est le cas de la commune de Petit Quevilly. Dans ces communes, les écoles devraient rouvrir lundi matin.

La direction de l'Université a informé tous ses usagers, étudiants et personnels, que les campus, fermés jeudi 26 septembre suite à l'incendie de l'usine Lubrizol, ré-ouvriront leurs porte.

Ne pas déranger les pompiers à cause de l'odeur

Ce sont des huiles de moteurs, des lubrifiants et des hydrocarbures, qui ont brûlé. Et comme la fumée d'une nappe de pétrole qui se consume en mer, ou des pots d'échappement, les composés sont mauvais, irritants mais on a, semble-t-il, évité le pire. En effet, les analyses n'ont pas détecté d'hydrogène sulfuré et de mercaptan, deux gaz toxiques qu'on pouvait craindre au vu des stocks de produits présents dans l'usine et du précédent accident de 2013. Dès le début du sinistre, le personnel a réussi à écarté des stocks de produits phosphorés hautement toxiques et inflammables.

Il faut s'attendre à de mauvaises odeurs, a prévenu hier soir le préfet de Seine-Maritime. 

"L'extinction du feu a généré une odeur caractéristique", explique la préfecture de la Seine-Maritime dans un communiqué diffusé ce vendredi matin, mais "malgré une odeur désagréable, le risque pour la population reste faible".    

La préfecture ajoute qu'il importe de ne pas encombrer d'appel les services de secours pour ce problème d'odeur. 

Nettoyer les suies qui se déposent au sol

Reste au sol ce matin la suie. En attendant que la pluie la lessive, il faut éviter de la porter à la bouche et donc penser à laver les mains des tout-petits. Il a été demandé aux éleveurs de rentrer les animaux et aux agriculteurs de suspendre les récoltes.

  • Les consignes de la préfecture consistent surtout à nettoyer sans répandre la pollution qui s'est abattue sur la ville. 
  • Eviter tout contact cutané et avec les muqueuses, nettoyer les locaux, fenêtres, mobiliers et jeux extérieurs et les abords uniquement à l'eau, 
  • Ne pas utiliser de nettoyeur haute pression pouvant mettre en suspension des particules
  • Ne pas effectuer de balayage à sec, ne pas utiliser d'aspirateur
  • Porter des gants et ne surtout pas consommer les végétaux souillés par les suies.

Quelques accès, principalement des routes secondaires, restent encore fermés autour de l’usine. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.