Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, en visite en Corse, a appelé les habitants à "faire preuve d'attention"

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, en visite en Corse le 5 août 2017
Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, en visite en Corse le 5 août 2017 © AFP / Pascal Pochard-Casabianca

Les pompiers luttent depuis trois jours contre un incendie à Palneca en Corse-du-Sud, qui a ravagé plus de 180 hectares.

Depuis mercredi après-midi, les sapeurs-pompiers luttent contre un feu parti dans la forêt de pins de Piattone, qui s'est ensuite étendu sur la commune de Palneca, en Corse-du-Sud, avant de basculer en Haute-Corse, brûlant plus de 180 hectares selon un dernier bilan.

Pour les secouristes présents sur place, la répétition de feux en Corse depuis plusieurs semaines, laisse "présager une piste criminelle". Des allégations que n'a pas confirmées le procureur de la République à Ajaccio.

L'intervention des pompiers n'est pas terminée

Samedi, le feu qui sévit à Palneca "ne progresse plus en terme de superficie" mais n'est pas stoppé, selon le Lieutenant-colonel Bruno Maestracci, directeur des pompiers en Corse-du-Sud, indiquant que "l'incendie peut repartir avec un peu de vent".

Sur place, quelque 200 sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés, appuyés par trois Canadair, un détachement d'intervention héliporté et un Dash - avion gros porteur d'eau.

Traversés par des flammes, les sentiers de randonnée du célèbre GR20, mais aussi le Mare Monti et le Mare a Mare, sont toujours fermés aux touristes. Les pompiers ont demandé aux refuges environnants d'héberger les randonneurs ou de les rediriger vers d'autres chemins.

L'île est placée en vigilance orange canicule depuis mardi comme 11 autres départements du Sud-Est et les températures atteignent des records.

Alors que la France connait depuis le printemps plusieurs incendies, Gérard Collomb a rendu "hommage à toutes celles et tous ceux qui sont mobilisés" pour venir à bout de ces incendies.

Environ 7 000 hectares brûlés dans le sud-est

Dans le sud-est 70 kilomètres carrés de forêt ont brûlé depuis le début de l'été, soit 7 000 hectares (l'équivalent des trois-quart de la ville de Paris).

2017 est une année difficile pour les forêts françaises mais elle est loin des records précédents.

En 2016, 16 100 hectares avaient été brûlés, contre 11 160 en 2015. En 2011, 2012, 2013 et 2014, pas moins de 10 000 hectares sont partis en fumée chaque année. En 2008, seuls 6000 hectares avaient brûlé.

Historique du nombre d'hectares brûlés en France depuis 1980
Historique du nombre d'hectares brûlés en France depuis 1980 © Visactu / Visactu

Ces bilans, importants, sont néanmoins loin de ceux observés lors des années les plus dévastatrices. En 2003, une sévère canicule avait sévi et 74 000 hectares de végétation avaient été brûlés. Il faut remonter au tournant des années 1980 et 1990 pour trouver sinistres équivalents (75 566 hectares en 1989 et 72 625 en 1990).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.