Incendie en forêt à Saint Jean d'Illac.
Incendie en forêt à Saint Jean d'Illac. © PHOTOPQR/SUD OUEST / QUENTIN SALINIER / SAINT JEAN D'ILLAC / PHOTOPQR/SUD OUEST / QUENTIN SALINIER / SAINT JEAN D'ILLAC

L'incendie qui s'est déclenché vendredi après-midi près de Bordeaux a détruit près de 580 hectares de pinède en trois jours. La préfecture a invité les familles évacuées depuis samedi (et parfois même vendredi) à regagner progressivement leur habitation.

Plusieurs centaines de personnes ont dû être évacuées à Pessac et à Saint-Jean-d'Illac, à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux, et aucun blessé n'est pour l'heure à déplorer. Aucune habitation n'a été touchée mais 800 personnes avaient quitté leurs domiciles depuis vendredi. La préfecture a invité les habitants à revenir progressivement en fin de journée lundi, mais une dizaine de maisons situées en bordure de forêt resteront inoccupées pour l'instant.

Plus de 700 pompiers ont été mobilisés par l'incendie. Selon le préfet de Gironde, Pierre Dartout :

Les conditions météo évoluent comme redouté, avec des rafales de vent plus fortes que samedi après-midi. Il y a une légère progression mais il y a des moyens très importants pour la contenir. Hormis deux sapeurs-pompiers blessés en début d'après-midi, il n'y a pas d'autre blessé. La défense des habitations et des personnes est la priorité

Depuis l'évacuation de 150 habitations samedi soir, le quartier de Toctoucau (à cheval sur Cestas et Pessac) est coupée en deux.

Le reportage d'Alexandre Blanc

Venu Sur place dimanche matin, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé le déploiement de 300 pompiers supplémentaires et 60 pompiers de la Sécurité civile. Sept bombardiers d'eau sont à l'oeuvre : quatre Canadair, deux Tracker et un Dash.

Les causes de l'incendie ne sont pas encore déterminées. Deux personnes ont été placées en garde à vue à la suite d'un incendie survenu samedi à Naujac-sur-Mer, dans le nord de la Gironde, et qui a détruit une trentaine d'hectares de pinède.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.