Coline Berry, la fille aînée du comédien, a porté plainte contre son père et une de ses anciennes belles-mères, la chanteuse américaine Jeane Manson, pour viols et agressions sexuelles ainsi que pour corruption de mineur. Dans un long message sur son compte Instagram, Richard Berry dément des "accusations immondes".

L'acteur Richard Berry est accusé de faits d'inceste par sa fille aînée, Coline.
L'acteur Richard Berry est accusé de faits d'inceste par sa fille aînée, Coline. © Maxppp / Jérôme Fouquet

Une nouvelle plainte dans le sillage de la publication du livre de Camille Kouchner La familia grande, ouvrage à l'origine d'une vague de témoignages portés par le hashtag #MeTooInceste sur les réseaux sociaux. Cette fois, la plainte a été déposée par Coline Berry, la fille aînée de l'acteur français Richard Berry, aujourd'hui âgée de 45 ans. Celle ci l'accuse de viols, d'agressions sexuelles et de corruption de mineur pour des faits qui se seraient déroulés entre ses 8 et 10 ans, lorsque le comédien était marié à la chanteuse américaine Jeane Manson.

Une plainte déposée auprès du procureur de Paris

Mardi soir, Le Point a révélé que Coline Hiegel Berry avait déposé plainte auprès du procureur de la République de Paris pour des faits incestueux visant son père. Le parquet de Paris a indiqué mercredi dans la journée à France Inter qu'une enquête était ouverte depuis le 25 janvier.

Dans la soirée, c'est à travers un long message sur son compte Instagram que le comédien a fermement démenti ces accusations. Richard Berry dit se trouver "face à une situation parmi les plus douloureuses qui soient pour un homme, et pour un père." Il revient sur sa séparation conflictuelle avec la mère de Coline, Catherine Hiegel, deux ans après sa naissance et sur ses erreurs en tant que père. Selon lui, les accusations de sa fille auraient débuté il y a sept ans, au moment où l'acteur a annoncé à Coline qu'il attendait un enfant avec sa nouvelle compagne; alors qu'elle même était enceinte. Richard Berry précise que le récit de sa fille aurait ensuite évolué au fil du temps "renouvelé et enrichi par elle au gré des interlocuteurs, ou de l'actualité." Il affirme : 

"Je n'ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline ni avec aucun de mes enfants. Ces allégations sont fausses."

Le comédien avait été informé récemment des démarches de sa fille, notamment par des journalistes qui enquêtaient sur l'affaire, selon les informations de France Inter. Son avocat, Me Hervé Temime, avait écrit au procureur de Paris pour qu'une enquête soit ouverte afin d'établir les faits, même si au regard de leur ancienneté, ils sont vraisemblablement prescrits.

L'ancienne compagne de l'acteur, Jeane Manson, également mise en cause dans la plainte de Coline Berry, conteste les faits : "Jamais durant une courte vie commune et à l’occasion de droits de visite restreints de Richard Berry sur sa fille, je n’ai constaté de comportements inappropriés de celui-ci sur Coline ". Pour elle, ces accusations relèvent du "règlement de comptes familial". 

Droit de réponse par comptes Instagram interposés

De son côté, Coline Berry maintient sa version des faits et est soutenue par Catherine Hiegel qui, selon le journal Le Point, assure être "aux côtés" de sa fille. Coline Berry répond ce mercredi à son père, par comptes Instagram interposés : "Ma narration de faits n'a jamais varié, (...) Ce qui a évolué au fil du temps, c'est son attitude : de la violence première, il est ensuite passé à la sollicitation moite pour que je "passe l'éponge" ou ne le fasse pas passer pour un "pédocriminel". L'image, voilà ce qui importe pour certains plus que tout." La victime présumée évoque sa confiance en l'appareil judiciaire : 

"Les mensonges de mon père ne résisteront pas à un examen minutieux de tous les éléments réunis jusqu'ici."

Éléments qu'elle détaille ensuite, évoquant des baisers avec "la langue", l'absence de pudeur de son père et les "jeux sexuels dans un contexte de violences conjugales" auxquels elle a été contrainte. Coline Berry achève son message par un appel à libérer la parole, invitant tous les enfants victimes de violences sexuelles à dénoncer "celui, celles ou ceux qui, alors qu'ils devaient les protéger, les ont fait vaciller vers un monde de ténèbres dont il est si difficile d'émerger.

Découvert sur grand écran en 1978 dans Mon premier amour d'Elie Chouraqui, Richard Berry mène depuis une carrière à succès dans le paysage cinématographique français, notamment sous la direction d'Alexandre Arcady dans Le grand carnaval, Pour Sasha ou encore Entre chiens et loups. On le retrouve également à l'affiche d'Avant l'hiver de Philippe Claudel où son expérience de jeu avec Daniel Auteuil lui donne l'envie de monter la pièce de théâtre Nos femmes d'après le texte d'Eric Assous. Il fait aussi l'expérience de la mise en scène en 2003 avec Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m. Richard Berry est par ailleurs le parrain de l'association Enfance Majuscule : une association de protection des droits de l'enfant.