Décrue sur les berges de Seine
Décrue sur les berges de Seine © MaxPPP / Thomas Padilla

A Paris, un dernier pic de crue devrait avoir lieu ce mardi, une semaine après les premières inondations. Le niveau de l’Essonne inquiète toujours alors que l’heure est à l’estimation des dégâts.

Alors que la Seine revient peu à peu à son niveau normal, c’est celui de l'Essonne qui inquiète désormais, puisqu’il doit encore grimper de quelques cm, notamment à Corbeil-Essonne. Deux quartiers sont sous surveillance, prêt à être évacué.

A Paris, la seine a baissé d'1m20 depuis son niveau record du week-end dernier, et au nord d'Orléans, les derniers camions bloqués sur l'autoroute A10 ont été évacués, même si on ne sait toujours pas quand le tronçon pourra rouvrir.

D'après Vigicrue, la baisse des eaux devrait s'accélérer à partir de ce mardi. A Paris, les musées d'Orsay et du Louvre envisagent de rouvrir cette semaine, mais les péniches, toujours brassées par les flots, risquent fort de rester à quai. Les pompiers de Paris ont donc enchaîné dès lundi les interventions pour remettre les bateaux dans le droit chemin.

►►► ÉCOUTER le reportage de Mathilde Dehimi près de la gare d'Austerlitz

Météo France vient lancer une alerte vigilance orange sur douze départements du nord-est de la France, valable jusqu'à mercredi matin 6h, avec des risques de crues importants sur l'Essonne, la Seine et le bassin du Cher.

►►►INFOGRAPHIE : Crues, orages : 12 départements en vigilance orange
►►►INFOGRAPHIE : Crues, orages : 12 départements en vigilance orange © Radio France / Visactu

Cout des dégâts : plus d’un milliard d’euros

L’heure est à la décrue, et aux comptes : A Nemours ou Montargis , les amas de déchets jonchent désormais les rues, et ces intempéries auront de lourdes conséquences financières. Le coût des dégâts devrait dépasser le milliard d'euros. Manuel Valls a annoncé hier la création d'un fonds « d’extrême urgence » de plusieurs millions d’euros pour les sinistrés, en attendant les indemnisations des assurances.

A Paris, la Seine n’est toujours rentrée dans son lit. Mais on découvre peu à peu les dégâts occasionnés par la crue. Avec un impact sur l’économie mais aussi sur l’environnement. Et les stigmates sont encore visibles.

►►►ÉCOUTER le reportage de Boris Loumagne, dans le 15e arrondissement, où une cimenterie au bord du fleuve a les pieds dans l’eau.

.

Mieux anticiper les risques de crues

Les autorités s'interrogent également sur la gestion de ces crues exceptionnelles. Car il y a eu quelques failles en particulier dans le dispositif de prévision et la surveillance de certains cours d'eau. Il faut encore faire des efforts pour essayer de mieux anticiper les futures inondations.

►►►ECOUTER : Les explications de Yann Gallic, sur la difficulté de mesurer les crues des rivières

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.