Comme c'est déjà le cas sur Facebook (sa maison-mère), le réseau social Instagram a confirmé être en train de développer une fonctionnalité pouvant afficher "En souvenir" au-dessus du compte d'un utilisateur décédé, notamment du coronavirus.

Le réseau Instagram pourrait afficher la mention "En souvenir" au-dessus du profil d'une personne décédée.
Le réseau Instagram pourrait afficher la mention "En souvenir" au-dessus du profil d'une personne décédée. © Maxppp / PhotoPQR/Sylvie Cambon

On pouvait déjà faire transformer une page en "compte de commémoration". Pour sa plateforme Instagram, réseau social centré sur l'image, Facebook travaille actuellement sur une fonction supplémentaire, comme le rapporte le site BuzzFeed News, pour mentionner le décès d'un.e utilisateur.trice, après signalement de la famille. "Nous travaillons sur ces mises à jour depuis un certain temps, mais le développement de celle-ci - parmi d'autres - a été accéléré en raison du Covid-19, pour aider à soutenir notre communauté pendant cette période difficile", a précisé au média américain Liza Crenshaw, porte-parole du réseau social.

"Remembering"

L'idée, actuellement en développement, est d'ajouter une mention "Se souvenir" ("Remembering", en anglais) sous un nom d'utilisateur pour signaler qu'une personne est décédée. C'est la chercheuse Jane Manchun Wong, spécialisée dans la découverte de fonctionnalités cachées sur les réseaux sociaux, qui a annoncé, sur son compte Twitter, avoir trouvé cette nouvelle fonctionnalité. 

Comme l'explique la documentation d'Instagram, la plateforme permet actuellement de transformer un compte en "compte commémoratif", à la demande de la famille de la personne décédée. Ainsi, les publications restent en ligne, mais plus personne ne peut s'y connecter ni modifier les posts ou commentaires, photo de profil ou abonnements, y compris les personnes qui auraient le mot de passe du compte.

Cette nouvelle fonctionnalité signalera donc aux utilisateurs qui visitent le profil que le compte a été mémorisé et que la personne est décédée. En revanche, on ne sait pas quand ni comment elle sera mise en œuvre : "Oui, nous apportons des modifications pour aider les gens à identifier si un compte Instagram appartient à une personne décédée. Nous aurons plus à partager à ce sujet plus tard", a répondu le compte presse d'Instagram au tweet de Jane Manchun Wong.

La question des défunts sur les autres réseaux sociaux 

Les deux autres grands réseaux sociaux que sont Facebook et Twitter sont aussi confrontés à ce même problème des comptes de personnes décédées. Sur le même principe que la "petite sœur" Instagram, la plateforme Facebook offre cette même possibilité de transformer un compte en "compte de commémoration". Là aussi, la firme américaine avance l'impératif de "sécuriser" le profil "en empêchant que d’autres utilisateurs s’y connectent". L’expression "En souvenir de" est également affichée à côté du nom de la personne sur son profil.

Facebook offre aussi la possibilité, certes un peu sordide, d'anticiper son propre décès en désignant un "contact légataire" qui pourra "gérer votre compte s’il est transformé en compte de commémoration". Il peut mettre en avant une publication, modifier photos de profil et de couverture d'une page. On peut également choisir la suppression intégrale du profil, "dès que quelqu’un avertira [Facebook] de votre décès"

Sur Twitter, moins d'alternatives : la plateforme explique "pouvoir travailler avec une personne autorisée à agir dans le cadre de la succession, ou avec une personne ayant prouvé qu'elle était membre de la famille proche, pour que le compte du défunt soit désactivé".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.