Intempéries à Mandelieu-la-Napoule
Intempéries à Mandelieu-la-Napoule © MaxPPP / Patrice Lapoirie

Alors que les agents départementaux sont au travail pour reconstruire, les secours ont découvert trois nouvelles victimes. Le bilan, toujours "provisoire" selon la préfecture, fait état de 20 morts.

Les recherches continuent ce lundi. La préfecture des Alpes-Maritimes a plusieurs actualisé le bilan, et il s'est alourdi à 20 morts. Un premier corps dans le parking de la résidence de Mandelieu-la-Napoule où 7 autres personnes ont péri; un deuxième dans un parking souterrain de Cannes, et un troisième également dans la ville de Cannes.

Parmi les 19 victimes figurent un Britannique, une Italienne et un Portugais. A la mi-journée, ce lundi, les deux dernières personnes dont on était sans nouvelle ont finalement été retrouvées vivantes.

Gestion des urgences, et reconstruction

La phase de reconstruction a commencé dans les Alpes-Maritimes. A Biot, une centaine d’agents de la "Force opérationnelle risques catastrophes environnement" du département, est déployée depuis 7h30 ce lundi matin. A l’aide de tronçonneuses et d’engins de chantier, ils déblaient en priorité tous les végétaux et déchets enchevêtrés dans les différents cours d’eau, et notamment la Brague.

Le reportage d'Anne Patinec à Biot, l'une des communes les plus touchées.

Les équipes d’ERDF sont aussi à pied d’œuvre pour rétablir le courant dans les 9.000 foyers qui en étaient toujours privés ce lundi matin.

Par ailleurs, 35.000 clients de l'opérateur téléphonqiue Orange sont privés de téléphone, et le retour à la normale n'est pas prévu avant plusieurs jours.

Les agents de la SNCF essayent de leur côté de rétablir le trafic le plus normal possible, avec la "priorité aux transports du quotidien, utilisés tous les jours par plusieurs milliers de voyageurs ". Les TGV Paris-Nice ont pour terminus Toulon.

Le point sur les conséquences immédiates des intempéries avec Jean-Baptiste Marie de France Bleu Azur.

Certains établissements scolaires restent fermées. C'est le cas de l'école Marie Curie de Mandelieu-la-Napoule. Les élèves ont été accueillis au centre aéré "Les petits copains".

Le reportage de l'envoyé spécial de France Inter, Thibault Lefèvre

L’heure des comptes

Pour le moment, le montant des dégâts n’est pas chiffré. Depuis Biot, ce dimanche, François Hollande a annoncé que l’état de catastrophe naturelle serait déclaré mercredi en Conseil des ministres. C’est la première étape indispensable pour les victimes puissent être indemnisées.

D’ici là, Bernard Cazeneuve devrait recevoir place Beauvau les services de l’Etat compétents ainsi que les représentants des compagnies d’assurance pour trouver les moyens d’accélérer le processus d’indemnisation. Le ministre de l’Intérieur a également promis que les "fonds de l’Etat " seront "mobilisés dans les meilleurs délais ".

► ► ►RETOUR SUR | Bilan dramatique dans les Alpes-Maritimes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.