Inondations à La Londe (Var).
Inondations à La Londe (Var). © PhotoPQR/Nice Matin

Quatre personnes ont trouvé la mort dans les intempéries qui affectent le Sud-Est et deux personnes sont toujours portées disparues. Ce vendredi soir l'Hérault est placé en vigilance rouge "inondations".

"Sur La Londe-les-Maures et la commune de Grimaud on déplore deux personnes décédées, une personne décédée a également été trouvée sur la commune d'Hyères", a déclaré Bernard Cazeneuve. "Il reste deux personnes disparues pour lesquelles les secours sont mobilisés."

Un quatrième corps, celui d'un homme d'une quarantaine d'années, décédé sur la commune de Cogolin.

La commune de La Londe a été la plus durement touchée. Deux femmes ont perdu la vie suite aux intempéries. Une mère de famille retrouvée vendredi était portée disparue depuis jeudi soir avec sa fille âgée de huit ans, qui n'a, elle, pas encore été retrouvée, précise la préfecture du Var dans un communiqué. Jeudi, le corps sans vie d'une femme de 68 ans avait été retrouvé dans ce même village.

Olivier Martocq s'est rendu à La Londe-les-Maures où les habitants sont toujours sous le choc

500 pompiers mobilisés

Dans cette zone, à Grimaud et La Londe particulièrement, près de 500 pompiers ont été mobilisés, ainsi qu'une cinquantaine de militaires de la sécurité civile, 150 gendarmes, cinq hélicoptères, a déclaré le ministre de l'Intérieur. Une soixantaine d'hélitreuillages ont été réalisés.

L'Hérault a donc été placé vendredi soir en vigilance rouge "inondations" par Météo-France. Sept autres départements sonten vigilance orange "pluie-inondations",: les Pyrénées-Orientales, l'Aude, le Tarn, l'Aveyron, le Gard, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse. La Haute-Garonne est, elle, en alerte orange "vents violents". Le Var, où les intempéries ont fait quatre morts, n'est en revanche plus en vigilance orange. La dernière alerte météorologique importante en France remonte à la mi-novembre : cinq personnes circulant avaient perdu la vie dans le Gard et la Lozère.

carte météo
carte météo © ide
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.