Les élèves de terminale L du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois s’étaient déjà rendus à la Maison de la Radio avant notre rencontre. Pour les journalistes, première fois à Aulnay.

A Aulnay-sous-Bois, rencontre entre élèves de terminale et journalistes
A Aulnay-sous-Bois, rencontre entre élèves de terminale et journalistes © Radio France / Delphine Le Feuvre

Interclass' : le carnet de bord de Delphine Le Feuvre avec les lycéens d'Aulnay-sous-Bois (1/5)

"Pourquoi vous êtes devenus journalistes" ? "Est-ce que c’est vrai que les journalistes sont tous pistonnés" ? "Est-ce qu’on pourra être journaliste, nous" ? Les questions fusent dès notre arrivée. J’accompagne Emmanuelle Daviet, à l’origine du programme Interclass’, Yann Gallic, reporter à France Inter et Vincent Pellegrini, journaliste sportif sur France Info.

En face de nous, des élèves calmes, curieux, dont certains voudraient être journalistes. L’échange est intéressant, les lycéens posent des questions précises et argumentées. La plupart semble s’informer à la lumière de leur esprit critique. On entend parler de "croiser les sources", "vérifier l’information"… Peu, cependant, écoutent la radio.

Leurs professeurs, Olivier Coq pour l’histoire-géographie, et Ariane Lacaze pour l’anglais, vont très vite orienter le débat pour trouver un lieu de reportage.

De grandes ambitions

Le lieu unique pour le reportage cette année doit être "un lieu autour duquel se structure la vie de la Cité". Partir au Parlement européen de Bruxelles, ou au siège de l’ONU à Genève ? Pas impossible pour ces lycéens désireux de découvrir l’inconnu. "On vendra des gâteaux pour financer le voyage !", clame l’une d’entre elles.

Il faudra s’y reprendre à deux fois pour déterminer le lieu du reportage qui sera entièrement réalisé par les élèves du lycée Voillaume, et sera diffusé au printemps sur France Inter. Les idées fusent, entre les éclats de rire. Parmi leurs envies, l’école de St-Cyr, les catacombes, un hôpital psychiatrique, le bois de Vincennes, ou encore une association humanitaire...

Rapidement, la discussion s’oriente vers le bois de Vincennes, lieu de rencontres, d’échanges… et une idée surgit : le théâtre de la Cartoucherie, dirigé par Ariane Mnouchkine. Le bois ne fait pas tout à fait l’unanimité, il faut redoubler d’ingéniosité pour trouver les bons arguments. L’équipe éducative, tout comme les journalistes, est ravie d’explorer cet endroit. Il va désormais falloir se renseigner, creuser des sujets… rendez-vous lors de la deuxième séance pour déterminer le tout.

► ECOUTER AUSSI | Interclass', c'est aussi une rencontre tous les dimanches matins avec les équipes qui participent au projet.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.