Moyens de contraception et IVG seront totalement remboursés à partir du 31 mars
Moyens de contraception et IVG seront totalement remboursés à partir du 31 mars © Maxppp / PELAEZ Julio

Le gouvernement vient de lancer un site Internet d'information sur l'avortement. Objectif : lutter contre une désinformation cachée sous couverts de faux "sites de prévention". Il est disponible à l'adresse ivg.gouv.fr.

C'est France Inter qui avait révélé l'information : le gouvernement a décidé de lutter contre les informations "mensongères ou orientées" sur l'IVG, en utilisant les mêmes armes. D'où le lancement officiel demain, pour la journée mondiale de mobilisation pour le droit à un avortement légal et sûr, du site IVG.gouv.fr (déjà disponible dès aujourd'hui).

Les ministères de la Santé et des Droits de la femme expliquent l'origine de ce site dans un communiqué.

La prolifération d'informations souvent trompeuses et culpabilisantes pour les femmes, y compris sur des sites très bien référencés sur la question de l'IVG, est de nature à porter atteinte à la liberté de choix des femmes.

À écouter > Les précisions de Laetitia Saavedra

Lutter contre les "faux sites"

Le site sera "complet et actualisé", promettent les ministres. Il doit apporter à "chaque femme tous les renseignements utiles pour éclairer son choix, compte tenu de la législation applicable". Notamment pour mieux connaître les professionnels et les lieux où elles peuvent être accueillies, que ce soit pour l'acte en lui-même ou pour une simple écoute.

Il répond à une demande du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, qui souhaite contrebalancer la forte influence des sites anti-IVG sur Internet, particulièrement présents dans les résultats de recherche notamment. Des sites qui, sous une apparence "neutre, voire institutionnelle" délivrent une information "fallacieuse", selon le HCEfh.222.500 avortements sont pratiqués chaque année en France. L'IVG y est non seulement légale mais aussi intégralement remboursée depuis janvier 2013.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.