Dès ce mardi, la Banque Postale lance une formule de paiement par reconnaissance vocale, qui se veut plus sécurisée que le paiement classique par carte bancaire.

Cette nouvelle technologie permet d'éviter de sortir sa carte bancaire
Cette nouvelle technologie permet d'éviter de sortir sa carte bancaire © AFP / Jean-Sébastien Evrard

C'est une première en France, proposée dès ce mardi par la Banque Postale : un service de paiement par reconnaissance vocale. Facturé 10 euros par an (cinq euros pour les 18-25 ans), il permet au client d'effectuer des paiements sans avoir à sortir sa carte de crédit.

Comment ça marche ? Dans un premier temps, le client qui adhère à ce service doit télécharger une application, préciser son numéro de téléphone portable et enregistrer un message contenant son nom, son prénom et la phrase "Je m'identifie par ma voix". Ensuite, à chaque fois que l'utilisateur fera une transaction bancaire nécessitant un paiement à distance, un service automatique l'appellera pour lui demander de prononcer cette même phrase. Si la phrase est validée, il reçoit un cryptogramme à usage unique pour valider la transaction.

Quelle est la technologie pour la sécurité ? Le "Talk to pay" repose sur une double sécurité. D'une part il y a la biométrie vocale, qui repose sur le fait que la voix est composée d'une centaine de caractéristiques (rythme, timbre, hauteur, etc.) dont certaines sont physiques, liées aux cordes vocales par exemple. Chaque voix est donc unique. A cela vient s'ajouter l'utilisation d'un cryptogramme à usage unique, qui change à chaque transaction, pour constituer un double niveau de cryptage.

Ce nouveau système d'identification vient s'ajouter à une quantité toujours plus importante de système sécurisés les paiements. Certaines cartes bancaires disposent désormais de cryptogrammes "dynamiques", où l'impression du code au dos de la carte est remplacée par un écran miniature dont l'affichage change à chaque transaction.

Pour les utilisateurs de smartphones, là aussi, les voies permettant de sécuriser son compte se multiplient : après le "TouchID" lancé par Apple avec ses iPhone il y a deux ans, qui permettent d'autoriser des paiements en utilisant ses empreintes digitales, Samsung a lancé la reconnaissance faciale avec son dernier smartphone, le Galaxy S8. Mais dans un cas comme dans l'autre, des expériences ont montré qu'il était possible de tromper la vigilance de ces appareils.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.