La lèpre, ici une léproserie au Bangladesh
La lèpre, ici une léproserie au Bangladesh © SIPA/SIPANY

200.000 nouveaux cas de lèpre sont détectés chaque année dans le monde. A l'occasion de la 63e Journée Mondiale des Lépreux, des quêtes sont organisées tout le week-end pour soutenir la lutte contre la maladie.

Une tâche sur la peau, indolore et quelconque. C'est ainsi que débute la lèpre. Eradiquée en France, la maladie fait encore des ravages dans le monde : 200.000 nouveaux cas détectés chaque année, dont un peu plus de la moitié en Inde . La maladie fait aussi des victimes en Indonésie, au Brésil, en Cote d'Ivoire ou à Madagascar.

Oubliée dans les pays occidentaux, la recherche contre la lèpre est essentiellement soutenue par des associations caritatives, comme la fondation Raoul Follereau.

S'il est possible de guérir de la lèpre, le traitement est long : 6 mois à un an. En outre, 15 à 30% des patients, dépistés trop tardivement, souffrent toute leur vie de séquelles. Un traitement moins lourd est actuellement à l'étude. Les chercheurs travaillent aussi sur un vaccin. Résultats attendus d'ici un an minimum.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Comprendre la lèpre sur le site de l’OMS

► ► ► Le reportage de Véronique Julia

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.