C'est en tout cas ce qu'assure le collectif féministe "Les Glorieuses", qui estiment qu'à partir de 16h34 ce lundi, la plupart des femmes travailleront pour rien.

Les femmes gagnent en moyenne beaucoup moins que les hommes (15 % d'écart en France)
Les femmes gagnent en moyenne beaucoup moins que les hommes (15 % d'écart en France) © Maxppp / Olivier Corsan

L'initiative vient d'Islande, où les femmes étaient invitées à descendre dans la rue le 24 octobre pour réclamer l'égalité salariale, encore très lointaine dans la plupart des pays européens. En France, selon Eurostat, l'écart était en 2010 de 15,1 % entre le salaire moyen d'une femme et celui d'un homme. Soit 38,2 jours de travail "bénévole" selon Rebecca Amsellem, fondatrice des Glorieuses. Un chiffre qui n'évolue que très peu : l'Insee l'estime à 19 % depuis 2010 si l'on compare les salaires mensuels.

En Europe, la France est en 17e position en terme d'égalité salariale, un objectif que personne n'atteint de toute façon dans l'Union européenne. Si le rythme reste le même, les femmes devraient gagner autant que les hommes d'ici 2186.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.