"Il y aura plus d'emplois dans la justice en 2021" a annoncé Jean Castex, invité exceptionnel du grand entretien de la matinale de France Inter ce mercredi matin. Le premier ministre a assuré qu'il s'agirait de postes de magistrats et de greffiers.

Jean Castex a annoncé la création de 550 emplois de magistrat et de greffier en 2021
Jean Castex a annoncé la création de 550 emplois de magistrat et de greffier en 2021 © Getty / Christophe LEHENAFF

"'Il va y avoir une augmentation du budget de la justice" a assuré ce matin Jean Castex dans le grand entretien de la matinale de France Inter. Le Premier ministre affirme également que "la loi finance 2021 va créer 550 emplois" dans le secteur justice. De nouveaux postes de greffiers et de magistrats. "Dès ma prise de fonction, j'ai demandé à Olivier Dussopt de créer 250 emplois en plus en cours d'année 2020, c'est autant de greffiers et de magistrats qui sont nécessaires", a déclaré Jean Castex. On pourra compter en tout, a exprimé le Premier ministre, "2000 emplois de greffiers et de magistrats en plus sous le quinquennat de Macron". Mais, "ça ne va pas suffire" a-t-il ajouté. 

L'Assemblée avait adopté en octobre dernier un budget de 7,585 milliards d'euros pour la Justice en 2020, contre 7,291 milliards en 2019. Une hausse de 4%, mais qui reste inférieure à la trajectoire fixée dans la loi de programmation budgétaire 2018-2022 adoptée en février 2019. L'ancienne garde des Sceaux Nicole Belloubet avait assuré en septembre dernier que 1520 emplois seraient créés en 2020, contre 1 620 prévus par la loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice. Pour 2021, elle prévoyait la création de 1260 emplois. 

Jean Castex a également évoqué ce matin sa volonté d'instaurer des "juges de proximité" qui pourraient "sanctionner très vite" les "petites infractions pénales, les contraventions, les incivilités qui ne sont quasiment jamais sanctionnées parce que la justice est embouteillée et ne dispose pas des moyens". 

Le Premier ministre a par ailleurs estimé que "le service public de la justice dans ce pays fonctionne insuffisamment bien parce que l'Etat (...) n'a pas fait son travail à son égard". Selon lui, les mois de juillet et août ne sont "pas satisfaisants" en matière de sécurité.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.