C'était il y a un an, jour pour jour : la mort de 43 personnes dans un accident de bus à Puisseguin (Gironde). Ce dimanche est organisée une cérémonie d'hommage.

L'autocar accidenté avait pris feu après la collision
L'autocar accidenté avait pris feu après la collision © Maxppp / IP3 PRESS

Un an après, le choc est toujours présent pour les rescapés de l'accident de Puisseguin, mais aussi pour les habitants des villes alentour. Le 23 octobre 2015, aux alentours de 7h30, un autocar rempli de retraités partis en excursion est percuté par un semi-remorque dans un virage serré de la route départementale D17. Quelques secondes après l'accident, le bus prend feu. Sur les 49 occupants du véhicule, seuls huit survivent. Les deux occupants du poids lourds, le chauffeur et son fils, périssent aussi dans les flammes.

Deux cérémonies d'hommage

Au total le bilan est donc de 43 morts, faisant de l'accident de Puisseguin le deuxième plus meurtrier de l'histoire après celui de Beaune en 1982 (535 morts). Ce dimanche, une cérémonie à 9h a débuté à Petit Palais, la ville d'où l'autocar était parti, où a été dévoilée une stèle d'hommage.

Un office religieux est ensuite prévu à Puisseguin, puis une cérémonie sur l'aire de pique-nique Abbé Larour, où une deuxième stèle a été érigée. Les noms des 43 victimes seront énoncés, en présence du secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat Jean-Vincent Placé, qui doit lui aussi prononcer un discours.

Comment vivent désormais les habitants des villes alentour ? Quel choc pour les rescapés ? Où en est l'enquête ? Retrouvez le dossier complet réalisé par France Bleu Gironde sur l'accident de Puisseguin un an après, en cliquant sur les vignettes ci-dessous

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.