Annabella Sciorra est l'un des témoins-clé dans le procès d'Harvey Weinstein à New York. L'actrice affirme avoir été violée par le producteur en 1993. Les faits présumés sont prescrits mais le juge a accepté d'entendre son témoignage ce jeudi.

Annabella Sciorra, qui a joué dans Les Soprano, accuse Harvey Weinstein de viol
Annabella Sciorra, qui a joué dans Les Soprano, accuse Harvey Weinstein de viol © Getty / Taylor Hill / Contributeur

Son témoignage est un temps fort du procès Weinstein. 

La comédienne est présentée comme l'une des victimes du producteur déchu, accusé par des dizaines de femmes. Le procès d'Harvey Weinstein ne concerne pas ses accusations, car les faits présumés sont prescrits. Le procès, qui a débuté le 6 janvier dernier, est centré sur un viol présumé datant de 2013 et une agression sexuelle présumée datant de 2006. Mais le témoignage d'Annabella Sciorra est capital pour l'accusation, qui espère prouver qu'Harvey Weinstein s'est comporté comme un "prédateur sexuel" en agressant une série de femmes. S'il était condamné, il risque  la perpétuité.

La procureure Meghan Hast a décrit Weinstein comme une brute de 135 kilos ayant violé, humilié et traumatisé des femmes durant des années. Sur le cas d'Annabella Sciorra, elle a affirmé : 

Il l'a laissée émotionnellement et physiquement brisée.

Annabella Sciorra a aujourd'hui 60 ans. Elle a été nommée dans la catégorie de la meilleure actrice aux Emmy Awards en 2001 pour son rôle de Gloria Trillo, l'une des maîtresses de Tony Soprano, dans la série culte Les Soprano.  

Elle se confie pour la première fois à Ronan Farrow

En novembre 2017,  Annabella Sciorra accepte de témoigner pour la première fois, pour le reportage de Ronan Farrow dans le New Yorker, article qui, avec celui du New York Times, fait tomber Weinstein. Pour elle, cette interview a tout changé. Elle lui a permis de se libérer, car pour la première fois elle raconte son histoire. Elle affirme qu'un soir de 1993, Harvey Weinstein aurait forcé la porte d'entrée de son appartement à New York. Il l'aurait poursuivie jusque dans sa chambre, l'aurait jetée sur son lit et l'aurait violée. Elle décrit la violence, l'effroi, la sidération. Elle affirme que le producteur a tout fait pour l'empêcher de décrocher des rôles entre 1993 et 1995. 

Elle témoigne aux Oscars aux cotés de deux autres actrices

En mars 2018, soit cinq mois après avoir témoigné dans le New Yorker, Annabella Sciorra prend la parole publiquement, devant toute la profession, lors de la cérémonie des Oscars 2018. Sur scène, elle est aux côtés de deux autres actrices, Ashley Judd et Salma Hayek. Toutes trois affirment avoir été agressées par Harvey Weinstein. 

Les actrices Ashley Judd, Annabella Sciorra et Salma Hayek affirment avoir été agressées par Harvey Weinstein
Les actrices Ashley Judd, Annabella Sciorra et Salma Hayek affirment avoir été agressées par Harvey Weinstein © AFP / Mark Ralston

Ça fait du bien de tous vous revoir, ça faisait longtemps ! 

avait clamé Annabella Sciorra sur scène, faisant allusion à son éviction de la scène hollywoodienne par l'influent Harvey Weinstein. 

Soutenue par plusieurs personnalités

Le témoignage d'Annabella Sciorra lors du procès Weinstein est vu comme un temps fort. Plusieurs acteurs et actrices ont témoigné de leur soutien.

La comédienne Mira Sorvino, elle-même victime présumée de Weinstein, a tweeté son soutien avec le hashtag #AnnabellaHeroe :

Vincent d'Onofrio, le héros de la série New York, section criminelle a également tweeté son soutien : 

Selon le journal people The Hollywood Reporter, l'actrice a retenu ses larmes pour livrer son témoignage lors de l'audience jeudi :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.