C'est en tout cas le message d'alerte, à l'attention du gouvernement, lancé jeudi par les 732 bailleurs sociaux réunis à Nantes pour le Congrès de l'Union sociale de l'habitat.

Aux Mureaux, dans les Yvelines, la première phase de rénovation urbaine aura duré plus de dix ans
Aux Mureaux, dans les Yvelines, la première phase de rénovation urbaine aura duré plus de dix ans © Radio France / Claire Chaudière

Après la première phase qui a démarré dans les années 2 000, la deuxième grande vague de rénovation urbaine lancée il y a un an, risque de se faire au rabais, disent-ils, car son financement reste incertain. Une deuxième vague qui répond au petit nom de NPNRU, pour Nouveau Plan de Rénovation Urbaine, aussi baptisé ANRU 2.

L'Union Sociale pour l'Habitat, soutenue par de nombreux maires, demande des engagements de la part de l'Etat, à la hauteur des enjeux.

Aux Mureaux, dans les Yvelines, la première phase de rénovation urbaine aura duré plus de 10 ans

Une tour historique de 18 étages rasée, transformée en centre socio-culturel, avec créché et écoles. Des rues dessinées. Un cours d'eau aménagée.

Nouriatou Sow, l'une des figures associatives du quartier des Bougimonts est un peu partagée.Les rues sont propres, il y a beaucoup de transports, de nouveaux bâtiments, on est fiers d’habiter aux Mureaux. Mais pourtant beaucoup de monde a quitté la ville, il n’y a pas eu d’autres arrivants, il faut que les gens osent venir.

Malek lui tient le café du petit centre commercial local.
On nous a promis des classes moyennes, des cadres venant de différents horizons. On n’a rien vu venir. C‘est une ville «maudite » pour coller une étiquette c’est facile, mais pour la décoller c’est deux fois plus compliqué.

Pour le maire des Mureaux François Garay, de ce deuxième grand plan de rénovation urbaine déjà dans les tuyaux qui doit toucher de nouveaux secteurs, dépendra l'attractivité réelle de sa ville. Une ville au milieu du gué.
Il y a une qualité du bâti, des équipements publics. Mais par contre nous n’avons pas réussi la mixité sociale. Il faut mettre les moyens de manière à ce que ça ne pose pas sur les communes comme les nôtres en difficulté, avec une paupérisation de la population très conséquente.

Sans véritables moyens, alerte également le monde HLM, c'est le minimum qui sera fait un peu partout, souvent sans démolition, un mal pourtant nécessaire assure l'union sociale pour l'habitat.

Les moyens, Manuel Valls en promet

Présent mardi lors de l’ouverture du 77e Congrès de l'Union sociale de l’habitat, le Premier ministre a promis "d'amplifier la force de frappe de l'Anru", des "moyens pour accompagner les collectivités" et un plan d'accélération de la rénovation urbaine.

Les bailleurs sociaux attendent maintenant les engagements de Patrick Kanner, ministre politique de la ville, qui s'exprime sur ce sujet devant eux ce jeudi matin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.