Pour la deuxième fois, après une première série de manifestations le 15 décembre dernier, les acteurs du monde de la culture étaient appelés à manifester dans plusieurs villes de France. A Lyon, Nantes et Paris notamment, intermittents, responsables d'institutions et représentants politique étaient rassemblés.

À Paris, les manifestants et manifestantes étaient rassemblés sur le parvis de l'Opéra Garnier
À Paris, les manifestants et manifestantes étaient rassemblés sur le parvis de l'Opéra Garnier © AFP / Jacopo Landi / Hans Lucas

Plusieurs syndicats, collectifs et associations appelaient les acteurs et actrices du monde de la culture à manifester une nouvelle fois, ce mardi, un peu plus d'un mois après une première journée de mobilisation : dans une vingtaine de villes de France, les professionnels de la culture se sont rassemblés, la plupart du temps dans des lieux symboliques, pour demander "le déconfinement de la culture", tantôt la réouverture des lieux culturels, tantôt un meilleur système d'aides, incluant une nouvelle année blanche pour les professionnels du secteur. 

À Paris, avec des parlementaires

Devant l'Opéra Garnier que quelques centaines de personnes étaient réunies pour une manifestation sous les drapeaux de la CGT spectacle, en présence notamment de plusieurs parlementaires de la France Insoumise, comme Adrien Quatennens ou Michel Larive. 

En lieu et place d'une pancarte, cette écharpe "L'art est public".
En lieu et place d'une pancarte, cette écharpe "L'art est public". © AFP / Jacopo Landi / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

À Lyon, en rouge et noir

C'est à Lyon que la manifestation semble avoir rassemblé le plus de monde : invités à venir habillés de rouge et de noir et de vêtements marqués d'une croix, pour symboliser le mutisme de la culture depuis plusieurs mois, les manifestants ont circulé dans plusieurs lieux de la presqu'île lyonnaise. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

À Nantes, 300 personnes

Au total, des rassemblements étaient prévus dans une vingtaine de villes de France, dont Nîmes, Grenoble, Rouen, Poitiers ou Bordeaux. A Nantes, selon les médias locaux, ils étaient environ 300 à s'être rassemblés. À Marseille, c'est devant une bibliothèque, l'Alcazar, qu'ils se sont réunis, moins nombreux, pour demander une nouvelle fois une meilleure prise en compte des difficultés du monde de la culture dans cette crise. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il y a deux jours déjà, samedi, un autre appel avait été lancé, sous la banderole "On ouvre", incitant les responsables de lieux culturels à rouvrir leurs portes. A Albi, par exemple, la maire de la ville avait permis aux habitants d'entrer dans le théâtre municipal. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix