Journée sans viande : les végétariens de plus en plus nombreux
Journée sans viande : les végétariens de plus en plus nombreux © MaxPPP

Le Salon International de l'Alimentation ouvre ses portes aujourd'hui à Villepinte. Un immense supermarché réservé aux professionnels et aux grandes surfaces. L'occasion pour les industriels de présenter leurs nouveautés et leurs tendances.

Cueillir sa salade à sa fenêtre, manger l'oeuf de sa poule, avoir sa ruche domestique, la mode est à l'auto-production et les industriels tentent de suivre le mouvement. Aujourd'hui s'ouvre à Villepinte le cinquantième Salon International de l'Alimentation, le grand rendez-vous des professionnels de l'agroalimentaire qui a vu naître les salades en sachet, les alicaments (et leur échec) ou l'huile en spray. Un salon où des entreprises du monde entier se bousculent pour dénicher les nouvelles tendances.

Les précisions de Philippe Lefebvre :

Le "bonheur" au goût du jour

Pendant cinq jours, plus de 400.000 produits venus d'une centaine de pays seront exposés. Selon les experts du secteur agroalimentaire, le consommateur a besoin d'être stimulé par la nouveauté pour garder l'appétit et maintenir les résultats d'un secteur qui a engrangé en 2013 et rien qu'en France, plus de 160 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Aujourd'hui, le plaisir est au coeur des préoccupations.

Xavier Terlet, fondateur du cabinet XTC et consultant en nouveautés pour le Salon :

La moitié des produits n'existaient pas en l'état il y a cinq ans. Aujourd'hui, le chef a repris le pouvoir sur le nutritionniste et l'industrie a parfois du mal à suivre.

Vinaigre de champagne, champignons à domicile et kit de bière

Seul l'avenir dira si les innovations présentées au Salon International de l'Alimentation séduiront nos papilles, mais certaines d'entre elles ne passent pas inaperçues. Par exemple, ces très chics sardines à l'huile de homard, le vinaigre de champagne ou encore les gnocchis à la truffe vendus en sachet.

Par le passé, le salon a vu l'émergence du fait-maison avec les machines à pain, à yaourt, les cours et kits pour confectionner son foie gras maison. Cette année, les industriels vont encore plus loin dans l'auto-production, avec par exemple des champignons "prêts à pousser" sur du marc de café ou encore un kit pour brasser sa bière directement chez soi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.