Avastin
Avastin © MaxPPP / Christine Hart

A partir d'aujourd'hui, un arreté ministériel autorise le remboursement de cet anticancéreux pour traiter la dégénerescence maculaire liée à l'âge, maladie dégénérative de la rétine qui touche pres d'un million de personnes en france.

L'Avastin, couramment utilisé en complément des chimiothérapies s'est révélé efficace dans le traitement de la DMLA par injection dans l'oeil.Beaucoup moins cher que le médicament utilisé jusqu'à présent, l'Avastin devrait permettre à l'Assurance maladie de faire d'importantes économies (on parle de plusieurs centaines de millions ) Jusqu'à présent, le seul médicament remboursé dans le traitement de cette maladie oculaire, c'était le Lucentis. Probleme, le Lucentis est cher : 900 euros par injection mensuelle, ce qui coûte à la Sécu quelque 430 millions d'euros par an . L'Avastin coute 30 fois moins cher (autour de 30 euros l'injection). Dès 2012, la ministre de la Santé Marisol Touraine s'est donc penchée sur ce médicament déjà utilisé en ophtalmologie aux États Unis et dans d'autres pays européens. En juin dernier, l'Agence nationale du médicament a donné son feu vert. L'Avastin sera donc remboursé pour au moins 3 ans. Le laboratoire Roche , qui produit l'Avastin, et qu'on aurait pu imaginer se frotter les mains, a pourtant déposé dès le mois de juin un recours contre la décision du ministere. D'après lui, le médicament n'est pas adapté à cette maladie. son usage serait même

contraire à l'intéret des patients

Derrière ces considérations de santé publique se cachent sans doute des raisons moins avouables. Raisons économiques car le médicament le plus cher le Lucentis, est certes commercialisé par un autre labo, Novartis, mais il a été mis au point par Roche, qui touche du coup des royalties sur les ventes réalisées. Au prix ou est vendu le Lucentis, Roche n'a donc pas intéret pas a se passer de cette manne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.