Des enfants en maternelle - photo d'illustration
Des enfants en maternelle - photo d'illustration © Fotolia

C’est le document de référence sur l’éducation dans le monde entier : l’OCDE publie mardi son rapport annuel sur l’éducation, dont une partie est consacrée à l’école maternelle. C’est pour cela que le syndicat du primaire SNUIPP fait paraître« l’école des petits », une enquête de Harris Interactive menée auprès d’enseignants et de parents. Ils sont une majorité à juger que l’école maternelle fonctionne bien mais qu’il reste des points à améliorer, dont le nombre d’élèves par classe.

L’an dernier déjà, l’OCDE avait incriminé la France pour ses classes surchargées en maternelle.

Des classes surchargées

Enseignants et parents estiment que les classes ne devraient pas dépasser les 20 élèves. Sauf qu’en France, une classe maternelle sur deux a plus de 25 élèves dont 7 500 classes plus de 30 élèves . « Nous avons une école maternelle qui a les effectifs parmi les plus lourds des pays de l’OCDE », souligne Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUIpp-FSU.

La relation entre parents et enseignants s’affaiblit

Selon l’enquête menée par Harris Interactive, la réforme des rythmes scolaires a affaiblit la relation entre familles et enseignants, pointent les parents interrogés (25%) comme 38% des maîtres et maitresses qui se sont exprimés. « Cette relation est pourtant déterminante dans la confiance et le bien-être des enfants » déclare le SNUIpp-FSU.

Besoin de formation continue

80% des enseignants approuvent les nouveaux programmes de maternelle à l’œuvre depuis la rentrée, mais ils sont 70% à estimer avoir été mal préparés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.