Farida Belghoul
Farida Belghoul © MaxPPP/Wostok Press/Francois Lafite

L'enseignante s'était illustrée l'hiver dernier par son appel à retirer les enfants de l'école, les fameuses JRE, "Journées de retrait de l'école" pour protester contre un enseignement supposé de la théorie du genre. Proche de l'extrême-droite, elle a véhiculé des rumeurs sur des cours de masturbation à la maternelle ou l'obligation pour les garçons de porter des jupes.

Le rectorat de Versailles lui reproche un "manquements aux devoirs de réserve et de loyauté incombant aux fonctionnaires" pour avoir incité, en janvier dernier, à retirer les enfants de l'école, ce qui est contraire à l'obligation d'assiduité. Le rectorat n’a pas non plus apprécié un article publié sur son site jre2014.fr le 26 août, intitulé "Belkacem versus Belghoul", dans lequel elle estime que la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'Education nationale est une "déclaration de guerre aux familles".

Mais surtout, le rectorat reproche à l’enseignante de s’être rendue en voyage à Moscou –les vidéos sur son site en attestent- alors que l'enseignante, qui n'assure pas ses cours, est en congé maladie depuis un mois et touche l’intégralité de son salaire. L'enseignante est convoquée lundi matin pour consulter son dossier.

Après avoir été en disponibilité plusieurs années, Farida Belghoul a repris les cours à la rentrée 2014 au lycée professionnel Gustave-Eiffel d'Ermont dans le Val-d'Oise, mais depuis elle est en congé maladie.

Les précisions de Sonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.