Où il est question de ronronthérapie avec Jean-Yves Gauchet, mais aussi de peste, de crise cardiaque, de stress... et d'autres maladies encore.

Bernard Werber : "le chat considère que c’est à lui de protéger l’homme et de lui faire du bien"
Bernard Werber : "le chat considère que c’est à lui de protéger l’homme et de lui faire du bien" © Getty / Marga Frontera

Le vétérinaire qui a découvert la ronronthérapie, Jean-Yves Gauchet, était l'invité d'Ali Rebeihi pour évoquer ces mystérieux félins présents dans de nombreux foyers français. Le romancier Bernard Werber qui a publié récemment Demain les chats, était également présent.

Une auditrice, Virginie, témoigne au téléphone :

J'ai été hospitalisée et, en rentrant à la maison, j'étais vraiment mal. [...] Toute la journée, [mon chat] vérifiait ma respiration. [...] C'est comme s'il m'avait prise en charge.

Bernard Werber renchérit : "C’est un des grands mystères du chat : on dirait qu’il nous veut du bien. [...] Quand on est malade le chat vient naturellement vers nous, nous regarde, et se pose à l’endroit où on a mal pour ronronner en nous regardant".

Le chien attend d’être protégé par l’homme ; le chat considère que c’est à lui de protéger l’homme et de lui faire du bien.

La ronronthérapie

Jean-Yves Gauchet, vétérinaire toulousain, a inventé la « ronron thérapie ». Elle se décompose en deux effets :

  • Une musique antistress - des sons graves qui nous touchent directement au niveau des émotions.

Jean-Yves Gauchet explique : "Le ronronnement est une musique, une vibration au niveau du larynx, pas forcément volontaire, qui est la "fondamentale". Tout le corps du chat l'amplifie en y rajoutant des harmoniques ; ça nous donne une musique très riche.

Dans une musique de film, quand on veut vraiment donner de l’émotion, on envoie des graves – ça ne nous arrive pas au niveau des oreilles mais au niveau de la peau".

  • Un son qui ressoude les os.

Bernard Werber : "Les chats aiment bien monter aux arbres, mais ils ne savent pas redescendre, donc ils sautent. Parfois ils sautent de trop haut, ils se cassent les os. On dirait qu'ils ont inventé la ronronthérapie pour aider leurs os à se ressouder ; c'est une sorte d'adaptation.

Quelques précisions de Jean-Yves Gauchet (tirées du magazine Psychologies) : "D’un point de vue purement physique, ces sons sont des vibrations sonores étagées sur des basses fréquences de vingt-cinq à cinquante hertz. Ces mêmes fréquences qui sont utilisées par les kinés, les orthopédistes, et en médecine du sport pour réparer les os brisés, les muscles lésés et accélérer la cicatrisation".

Soignés par les chats

Les chats nous veulent du bien... Et plusieurs études scientifiques semblent le prouver en effet !

Une auditrice de Grand bien vous fasse, Sylvia, évoque l'effet bénéfique que les chats peuvent avoir dans les maisons de retraites.

Bernard Werber renchérit : "On s'est aperçus que les chats venaient vers les personnes mourantes pour leur tenir chaud et ronronner. C'est pour ça qu'on a considéré depuis l'Antiquité que c'étaient des psycho-ponts, des êtres qui accompagnaient l'âme pour aller au Paradis.
Cela se trouve dans toutes les civilisations, que ce soit en Amérique, en Asie, ou en Afrique".

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.