Le pape François
Le pape François © REUTERS/Luca Zennaro

Il a étonné par sa simplicité et sa proximité, le Pape François a de nouveau surpris par ses déclarations notamment sur l'homosexualité et le divorce.

Dans un entretien de 30 pages diffusé jeudi par les revues jésuites dans le monde, le pape a appelé les prêtres à "accompagner" les homosexuels, les femmes ayant subi un avortement, les divorcés remariés, en prenant en compte leur "situation réelle".

L'Eglise doit être, à ses yeux, comme "un hôpital de campagne" qui soigne les "blessures" de la vie dans l'urgence.

L'ingérence spirituelle dans la vie des personnes n'est pas possible.

Des propos que la presse italienne a qualifiés de "révolutionnaires", (Corriere della Sera). "Son christianisme n'est pas un rigide puritanisme sans coeur", affirme La Stampa."Sans ménagements, le pape inscrit un tournant dans l'Eglise", a titré l'International Herald Tribune.

Le Pape François tranche radicalement avec ses prédécesseurs Jean Paul II et Benoît XVI qui ont toujours mis l'accent sur les interdits. Une manière aussi de surmonter l'incompréhension avec le monde moderne, très focalisé sur les thèmes de la sexualité.

Une position que les catholiques, rencontrés à Paris par Guy Registe, apprécient

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.