Eglise St Mathieu - Guénange (Moselle)
Eglise St Mathieu - Guénange (Moselle) © radio-france

L'Eglise est confrontée comme toutes les entreprises à la réforme du marché du travail : à partir du 1er janvier, l'embauche d'un salarié devra se faire avec un temps de travail au moins égal à 24 heures hebdomadaires. C'est plus qu'un mi-temps, plus même qu'un trois cinquième. Pour les salariés déjà à temps partiel, la mise en oeuvre de la loi aura lieu jusqu'en 2016. C'est la traduction dans la loi de l'accord national interprofessionnel sur l'emploi signé entre les partenaires sociaux, en janvier dernier.Or parmi les 6 000 employés des diocèses et les 8 à 10 000 que comptent les paroisses, beaucoup ne travaillent que quelques heures.Comptables, secrétaires, informaticien, personnels d'entretien auquels il faut ajouter tous les laïcs en mission éclesiales : ceux qui s'occupent des aumoneries, par exemple.Corinne Boilley, secrétaire générale adjointe de la Conférence des évêques de France

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.