Messe protestante à Lyon en 2013
Messe protestante à Lyon en 2013 © Maxppp / Alexander Roth-Grisard

Les 250.000 fidèles de l'Église protestante unie de France bénéficieront désormais de la possibilité de bénir les couples homosexuels, deux ans après l'adoption du mariage pour tous. C'est le résultat d'un vote à une large majorité ce dimanche.

En plus du mariage civil, autorisé depuis deux ans, les couples homosexuels et protestants pourront désormais bénéficier d'une bénédiction officielle de leurs instances religieuses. Au total,94 représentants de l'EPUdF (principale église protestante de France) ont voté en faveur du texte lors d'un synode national à Sète, dans l'Hérault. Seuls trois se sont prononcés contre.

"Le synode a décidé de faire un pas de plus dans l'accompagnement des personnes et de ces couples-là en ouvrant la possibilité de célébrer des bénédictions liturgiques s'ils le demandent", explique Laurent Schlumberger, président de l'EPUdF, à la presse.

C'est une possibilité qui est ouverte, ce n'est pas une obligation qui est faite . Chaque pasteur, chaque paroisse reste libre de mettre en oeuvre cette possibilité.

47 sec

"Pour nous, la foi relève d'une rencontre vivante, pas de questions de doctrine ou de morale"

"La décision a été emportée largement avec sérénité et a permis d'avancer tous ensemble, même si les positions diverses demeurent dans notre Eglise sur cette question-là". Le vote est le résultat de 18 mois de débats. L'EPUdF est également en avance sur d'autres religions sur la question de l'égalité des sexes : elle accueille chaque mois un nouveau pasteur, et un tiers d'entre eux sont aujourd'hui des femmes .

Dans la religion protestante, le mariage n'est pas considéré comme un sacrement, mais les couples unis en mairie peuvent solliciter une bénédiction au temple.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.