Démographie, population mondiale
Démographie, population mondiale © Knowtex

L’INSEE a publié le bilan démographique de l’année 2015. L’espérance de vie baisse pour les hommes comme pour les femmes. Il y a aussi eu moins de naissances l’an dernier. Nous sommes 66,6 millions d’habitants (Outre-mer compris), soit 247 000 de plus qu’il y a un an. Mais derrière cette augmentation de la population, les tendances ne sont pas très réjouissantes.

Baisse de l’espérance de vie

L’espérance de vie des Français, qui a doublé au cours du vingtième siècle, a baissé légèrement l’an dernier: les hommes – qui vivent en moyenne 79 ans – ont perdu trois mois et demi et les femmes – qui vivent elles jusqu’à 85 ans – ont perdu cinq mois d’espérance de vie.Cette tendance est due d’abord au nombre de décès, qui a augmenté l’an dernier: il y a eu 600 000 décès en 2015, soit 41 000 de plus que l’an passé. Un chiffre qui n’avait plus été atteint depuis l’immédiat après-guerre… Cette surmortalité concerne surtout les Français les plus âgés et s'explique par plusieurs facteurs : la grippe, qui a sévit fort et longtemps l’hiver dernier, puis un mois de juillet caniculaire (qui compte à lui seul 2 000 morts) et enfin un mois d’octobre très froid (qui compte là encore 4 000 décès). Déjà en 2012, l'espérance de vie avait baissée en France, en raison d'un hiver très rude. A-t-on atteint un seuil dans les progrès de l'espérance de vie?

Sous la barre des 2 enfants par femme

Dans le même temps, la fécondité des femmes françaises a légèrement baissé en 2015 : 800 000 bébés français sont nés l’an dernier, soit 19 000 de moins qu’en 2014. On repasse sous la fameuse barre des deux enfants par femme, sachant que le seuil de renouvellement des générations est à 2,1 enfants par femme. La fécondité des Françaises reste cependant élevée par rapport à nos voisins européens. Enfin, les 47 000 nouveaux migrants arrivés en 2015, complètent le bilan démographique.

Fabrice Lenglart, directeur des statistiques démographiques et sociales à l'Insee: "Un peu moins de naissance et plus de décès en 2015":

Dès jeudi 21 janvier, l'INSEE, l'Institut national de la statistique et des études économiques, commence son recensement de la population française. Cela permet, non seulement, de connaître le nombre de personnes vivant en France, mais aussi le nombre d'habitants de chaque commune et ainsi de répartir les dotations de l'Etat pour chacune d'entre elles.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.