Une réforme des notes à l'école ?
Une réforme des notes à l'école ? © PHOTOPQR/NICE MATIN / PHOTOPQR/NICE MATIN

Ce sont les propos d'Etienne Klein, physicien et surtout président du jury de la conférence nationale de l'évaluation des élèves. Son groupe doit rédiger des recommandations d'ici janvier pour réformer le système d'évaluation dans les écoles françaises.

Le débat est apparu sur le devant de la scène il y a déjà quelques mois. La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem veut réformer le système de notation et d'évaluation des élèves. Elle a d'ailleurs visité plusieurs écoles pilotes, qui ont pour certaines totalement abandonné le principe des notes. Il est jugé trop pessimiste et pas assez incitatif pour l'enfant.Etienne Klein pilote donc un groupe de réflexion d'une trentaine de personnes, composé pour moitié usagers de l'éducation et pour moitié des professionnels. Ensemble, il doivent arriver à des conclusions pour aider le gouvernement à trancher dans ce dossier qui fait polémique. Il s'agit notamment d'étudier les méthodes utilisées à l'étranger. __

Etienne Klein, le président du jury

Il ne faut pas caricaturer le débat. Il s'agit de trouver un juste milieu entre des mesures trop révolutionnaires et des mesures trop dans le droit fil de ce qui existe.

"L'idée n'est pas de trouver un consensus mais de trouver un consensus minimum" , a fait valoir Florence Robine, directrice générale de l'enseignement scolaire. On est dans un "cadre clair" , celui de la loi de 2013 qui prône une évaluation positive et encourageante, a-t-elle dit. Il s'agit aujourd'hui d'inscrire la réforme de l'évaluation "en cohérence" avec le refonte du socle commun, la réécriture en profondeur des programmes, la refonte des cycles et la réforme du collège, selon elle.Le pédopsychiatre Marcel Rufo estime que les mauvaises notes sont préjudiciables pour l'équilibre de l'enfant. "Un motif de consultation sur deux, c'est les mauvais résultats scolaires. C'est un problème de santé publique" , regrette-t-il.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.