À Strasbourg les députés européens ont demandé ce jeudi une évaluation complète du système de changement d'heure qui pourrait aboutir à sa suppression. Plusieurs pays nordiques la demandent ainsi que des associations, notamment en France. Mais pour certains, l'heure d'été est devenue l'un des plaisir de la belle saison

L'heure d'été est pour beaucoup une heure gagnée après le travail
L'heure d'été est pour beaucoup une heure gagnée après le travail © AFP / hemis / Olivier Leclerq

À l'origine de la résolution -qui demandait initialement l'abandon pur et simple du système, avant d'être finalement amendée- la députée européenne écologiste Karima Delli a fait valoir que "les députés répondent au souhait de nombreux citoyens mobilisés contre un système devenu obsolète". 

C'est donc une victoire pour la députée, persuadée que l'heure d'été est nocive pour la santé : "Les études démontrant un accroissement des accidents de la route ou des troubles du sommeil lors du changement d'heure, doivent être prises au sérieux", expliquel'élue française des Verts, qui constate que les économies d'énergie attendue par le changement d'heure "ne sont pas probantes". 

54 sec

Karima Delli "le parlement européen a envoyé un message très clair"

Par Anja Vogel

Au départ l'heure d'été a été justifiée par les économies d'énergie

Le 28 mars 1976, à la suite du choc pétrolier de 1973, l'heure d'été est instituée en France. En Italie et en Irlande elle l'avait été dès 1966.

Cette campagne d'information de l'agence pour les économies d'énergie a été réalisée en 1978

Une heure de soleil de plus le soir, c'est une heure d'électricité de moins et donc une moindre consommation de pétrole. La mesure, prévue pour être provisoire et ne durer que le temps du choc pétrolier, rentre dans les mœurs.

La période concernée est même étendue puisque depuis 1996, le retour à l'heure d'hivers s'effectue un mois plus tard (le dernier dimanche d'octobre).

Le changement d'heure estival est introduit dans l'ensemble des pays de l'Union européenne au début des années 1980 et pour faciliter les transports et les communications les dates de changement d'heure sont harmonisées en 1998.

Économie ou plaisir ?

Avec la modernisation de l'éclairage public, les gains en termes d'économie d'énergie n'ont pas cessé de diminuer avec les années. Ils sont tombés à 0,07% de la consommation d'électricité totale, ce qui a donné des arguments aux anti-changements d'heure. Au fil des années ils se sont organisés en associations, absolument déterminées à faire cesser ce qui a fini par devenir une tradition estivale : celle des soirées plus longues, des promenades et des apéritifs qui se prolongent. 

Les pro heure méridienne mettent dénoncent les problèmes des éleveurs, mais surtout les troubles du sommeil que connaissent les bébés et les personnes âgées au changement d'heure, et selon certaines études – qui n'ont toutes fois pas abouti à des conclusions définitives – les répercussion négatives sur la santé.

Certains font tout de même remarquer que beaucoup parmi ceux qui disent ne pas pouvoir se remettre du changement d'heure deux fois par an, se rendent en vacances dans des pays ou le décalage horaire est bien plus important qu'une heure et qu'ils y emmènent souvent leurs enfants....

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.