L'hôtel particulier de Jacques Servier
L'hôtel particulier de Jacques Servier © Radio France

A Neuilly-sur-Seine, 30 logements sociaux devraient bientôt remplacer l'hôtel particulier de l'industriel Jacques Servier.

Des logements sociaux, la commune n'en compte que 5% sur l'ensemble de son parc immobilier. Alors l'Etat use de son droit de préemption pour la contraindre à augmenter ce chiffre. Mais la reconversion de l'hôtel Servier est loin de faire consensus parmi les riverains.

Nous sommes à l'angle des rues Laffite et Deleau, les prospectus débordent de la boite aux lettres, la façade est recouverte de glycine. Cela fait un an et demi que l'hôtel particulier de Jacques Servier est inhabité.

Victor Edou est avocat. Il réside dans le quartier depuis des années. Pour lui, la reconversion de l'hôtel est une bonne nouvelle. Mais la plupart des riverains ne voient pas d'un bon œil la préemption de l'Etat. Nathalie Eloi, qui habite rue Deleau depuis 40 ans craint une dépréciation du prix de l'immobilier....

La mairie de Neuilly-sur-Seine, elle, rassure. Pour François Lestangue, adjoint au maire à l'urbanisme et président de la société d'économie mixte de Neuilly, chargée de la construction, les habitants n'ont pas d'inquiétude à avoir.

Les actes d'acquisition doivent désormais être signés, le projet présenté aux copropriétés voisines. Les travaux ne devraient pas débuter avant 2017.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.