L'hypnose soulage certaines douleurs
L'hypnose soulage certaines douleurs © MaxPPP

Selon un rapport de l'Inserm présenté mardi et remis au ministère de la Santé en juin, l'hypnose présente un intérêt thérapeutique lors d'anesthésie et pour la prise en charge du syndrome de l'intestin irritable.

En revanche, les études "ne permettent pas de conclure " à son bénéfice pour arrêter de fumer. Cette thérapie complémentaire a été évaluée par des chercheurs de l’Inserm sur la base de 52 essais cliniques sélectionnés.

L'utilité de l'hypnose en chirurgie

Bruno Falissard, qui a dirigé ces travaux confirme l'utilité de l'hypnose en chirurgie sous anesthésie par exemple pour l’extraction de dents de sagesse sous anesthésie, de biopsie mammaire, ou d’IVG.

Les études montrent que l'hypnose permet de réduire la consommation de médicaments antalgiques et de sédatifs" explique Juliette Gueguen co-auteur de ce rapport de plus de 200 pages.

Les études ont également permis de montrer le bénéfice de l'hypnose dans les cas de douleurs liées au colon irrité.

Au sujet du servage tabagique, les données sont insuffisantes «voire décevantes ». De la même manière, les études ne montrent pas de réduction du recours à la péridurale lors de l'accouchement grâce à l'hypnose.

Les auteurs confirment que les risques liés à l'hypnose sont limités, tout en mettant en garde le public sur le titre d'hypnothérapeute que n'importe qui peut s'attribuer.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.