L'épisode de grand froid qui se poursuit sur le nord de la France a provoqué des embouteillages monstres autour de Paris, alors que des Franciliens sont encore bloqués ce mercredi, et que les transports de la région sont touchés par ces perturbations.

 Paris enneigé, mais Paris endormie (7 janvier 2018)
Paris enneigé, mais Paris endormie (7 janvier 2018) © AFP / Julien Mattia / NurPhoto

La ministre des Transports Elisabeth Borne a de nouveau appelé les automobilistes à laisser leur voiture au garage :

Cet épisode neigeux est terminé, mais on va avoir un froid intense cette nuit donc on a un risque de verglas. On va continuer à saler les routes, et un nouvel épisode neigeux est annoncé pour vendredi

La situation pourrait en effet devenir critique dans la nuit de mercredi à jeudi avec la chute des températures - jusqu'à moins 10 degrés - et l'apparition de "gelées" sur les sols enneigés selon Meteo France.

Transports à l’arrêt

Point sur l’état du trafic RATP à 17h15 

Pour le métro :
Le trafic est assuré à 90% 

Pour le RER :
Le trafic est quasi normal sur le RERA et le RERB (côté RATP).Pour le Tramway :

  • Le trafic est normal sur les T1, T2, T3a et T3b, T5, T7 et T8.
  • Le T6 est interrompu. Des bus de substitution sont mis en place entre Robert Wagner et Châtillon Montrouge.

Pour le BUS :

  • Le trafic est nul dans les départements du 91 et du 93 par décision préfectorale. Cela concerne 90 lignes.
  • Sur le reste du réseau Bus, la sortie des bus se fait au cas par cas en fonction de l’accessibilité de la voirie afin de garantir la sécurité de nos voyageurs.
  • Le TVM, l’Orlybus, le PC1 et les lignes 20, 22, 27, 29, 32, 38, 39, 42, 43, 52, 53, 57, 58, 60, 62, 63, 64, 68, 70, 72, 73, 80, 82, 83, 84, 86, 87, 89, 91, 92, 94, 103, 104, 106, 108, 110, 111, 112, 117, 123, 125, 126, 128, 132, 140, 164, 171, 172, 180, 181, 182, 183, 184, 185, 186, 187, 188, 191, 192, 206, 208, 211, 213, 216, 217, 220, 260, 281, 286, 306, 308, 317, 378, 380, 388, 393, 396 et 577 circulent

A la Gare du Nord, en revanche, l'interconnexion a été interrompue à la demande de la SNCF. 

Les transports scolaires ne circulent pas dans plusieurs départements, notamment en Seine-Saint-Denis, en Essonne, dans les Yvelines ou en Seine-et-Marne.

A Montmartre, les skieurs improvisent un slalom
A Montmartre, les skieurs improvisent un slalom © Radio France / Sophie Parmentier

Dans les aéroports parisiens, Air France a annulé la moitié des court-courrier à orly et les deux-tiers des moyens courriers au départ de Roissy Charles de Gaulle. ADP conseille  aux voyageurs d'arriver "le plus tôt possible" et d'éviter de prendre leurs voitures pour se rendre dans les aéroports.               

Les voyageurs peuvent s'informer sur le site airfrance.com ou au numéro non surtaxé 01.57.02.10.58 

Trafic ferroviaire perturbé

Deux Transiliens sur trois sont en circulation d'après un communiqué de la SNCF à 15h mercredi. Trois trains sur 10 sont supprimés sur les grandes lignes vers l'ouest (Bretagne, Pays-de-Loire et Aquitaine. Ceux qui circulent subissent "des temps de parcours sensiblement plus longs", précise la SNCF qui ajoute que de nombreuses rames sont "endommagées par des projections de glace" avec des vitres brisées.                      Sur les autres grandes lignes (vers Lyon, Marseille, Montpellier, Lille, Strasbourg), il faut prévoir des retards de 40 minutes en moyenne du fait des limitations de vitesse. 

La garantie G30 est applicable pour les clients des TGV dont le train a plus de 30 minutes de retard à l'arrivée

"On a passé quinze heures dans notre voiture"

Plus de 80 véhicules étaient encore bloqués à 19h, mercredi, au sud-ouest de Paris sur la nationale 118.  

Alors que les automobilistes étaient bloqués sur les axes embouteillés et enneigés, la région a mis en place cette nuit plusieurs points d’hébergements d’urgence : au moins 1 500 personnes ont été dirigées vers des centres d'accueil ouverts pendant la nuit en Île-de-France, mais aussi dans des gares parisiennes et à l'aéroport d'Orly, selon la préfecture de police de Paris, mercredi.  

Au total, 46 centres d'hébergement ont été ouverts dans la région pour accueillir plus de 600 personnes. Environ 700 personnes ont par ailleurs été hébergées dans les gares de Montparnasse et Austerlitz et 230 à l'aéroport d'Orly, a détaillé la préfecture de police.

Éviter les déplacements

Après ces fortes chutes de neige en Île-de-France, le ministère de l'Intérieur a demandé aux automobilistes de ne pas prendre leur voiture ce mercredi matin, à cause de cette situation compliquée.

Il y avait "trois points de blocage"  mercredi matin d'après le porte-parole du ministère, l'autoroute A 12 dans les Yvelines, la nationale 1 en direction de Paris et au Petit-Clamart dans les Hauts-de-Seine, où "plusieurs milliers d'automobilistes étaient" coincés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.