L'interdiction des sacs plastique non réutilisables reportée de trois mois en France
L'interdiction des sacs plastique non réutilisables reportée de trois mois en France © MaxPPP / Bruno Levesque

L'interdiction des sacs plastique à usage unique est reportée de trois mois en France. La mesure, votée dans le cadre de la loi de transition énergétique, devait entrer en vigueur le 1er janvier 2016. Mais le gouvernement doit d'abord livrer à Bruxelles des précisions.

Citée par le Journal du Dimanche et l'AFP, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal affirme que la Commission européenne demande des précisions concernant l'application du décret.

L'Europe va trancher

Bruxelles veut valider une mesure qui concerne la libre circulation des produits, explique la ministre de l'Ecologie. Bruxelles veut en fait s'assurer qu'aucun Etat membre ne verra dans cette mesure une entrave à la libre circulation de ses biens et marchandises . La publication du texte avec les sanctions est décalée de trois mois selon la ministre.

L'interdiction des sacs en plastique à usage unique au profit de sacs réutilisables, moins polluants, est inscrite dans la loi sur la transition énergétique d'août dernier.

Plusieurs pays déjà au diapason, le lobby du plastique en embuscade

Les sacs en plastique à usage unique doivent être interdits ou supprimés rapidement partout, affirmait en 2009 Achim Steiner, le directeur du PNUE, le Programme des Nations unies pour l'environnement.

Les sacs plastique à usage unique sont interdits dans plusieurs pays à travers le monde dont l'Italie, Haîti, la Mauritanie, le Mali, le Togo, le Bangladesh .

La Californie a également voté leur interdiction en 2014, encouragée par plusieurs municipalités comme Santa Monica qui avaient lancé le mouvement au niveau local dès 2011. Mais le lobby du plastique a obtenu que la mesure au niveau de tout l'Etat soit suspendue jusqu'en novembre 2016, date à laquelle les Californiens devront finalement se prononcer sur le sujet par referendum.

Au Canada, Toronto devait s'y mettre. Mais la crainte d'être poursuivie à coups de millions de dollars par l'industrie du plastique et par les commerçantsl'a faite reculer.

La France, elle, taxe les sacs de caisse à usage unique non biodégradables depuis le 1er janvier 2014. C'est également le cas du Danemark , pionnier en la matière, et de l'Irlande .

Quatre siècles pour se dégrader

Les sacs plastique peuvent mettre jusqu'à quatre siècles pour se désagréger dans la nature. Les océans et estomacs des mammifères marins en regorgent. Les villes des pays du Sud sont envahies de sacs plastique qui volent au vent, bouchent les égoûts, s'accrochent aux branches des arbres et étouffent les oiseaux.

►►►ALLER PLUS LOIN

Le reportage de Sandy Dauphin réalisé en novembre 2014 : sur les marchés, il y a encore du chemin à faire...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.