feu vert des députés au cours en anglais à l'université
feu vert des députés au cours en anglais à l'université © reuters

Frais d'inscriptions illégaux, sélection par le nombre dés le niveau licence, dans son rapport annuel, l'UNEF, premier syndicat étudiant de France critique les comportements sélectifs de 27 universités.

L'exigence de frais d'inscription d'un montant très important est connue depuis plusieurs années, et la situation en la matière "tend à s'améliorer" admet l'UNEF qui pointe encore 24 établissements selon elle dans l'illégalité. Parmi ceux ci, le syndicat dénonce l'Institut national polytechnique de Toulouse (INPT) qui réclame 9000 euros aux étudiants alors que le tarif réglementé est de 606 euros. Plus nouvelle est la tendance à l'introduction de critères de sélection en fonction des filières, en contradiction avec la loi, afin de limiter le nombre des étudiants. L'UNEF rappelle que "la sélection d'un bachelier pour l'accès aux premiers cycles universitaires est prohibée".

Emmanuel Zemmour, Président de l'UNEF, répond à Emmanuelle Daviet

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.