Les urgences ont été trois fois plus sollicitées qu'en période normale
Les urgences ont été trois fois plus sollicitées qu'en période normale © MaxPPP

Le ministère de la Santé indique ce jeudi que la canicule du début juillet a entraîné 700 décès supplémentaires. C’est 7% de plus que la moyenne observée sur la même période d'une année sans canicule.

La canicule du début juillet a entraîné 700 décès supplémentaires, soit 7% de plus que la moyenne observée sur la même période d'une année sans canicule, a indiqué jeudi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Les urgences ont été "fortement sollicitées" avec 3.580 consultations entre le 29 juin et le 5 juillet, soit trois fois plus qu'en période normale, a précisé la ministre, soulignant que la surmortalité avait "cette fois été limitée". En 2003, la canicule avait, selon le ministère, entraîné 15.000 décès supplémentaires.

Prévenir les risques

Le ministère de la Santé propose sur son site un éventail de recommandations pour prévenir les risques notamment de déshydratation. Il insiste notamment sur la particulière vigilance à apporter aux plus fragiles (personnes âgées ou malades, jeune enfants), exposés aux risques de coups de chaleur. Parmi ces conseils : boire régulièrement, rester chez soi au frais, prendre régulièrement des douches fraiches mais pas froides, préférer les fruits et légumes crus et les plats froids, proscrire tout effort, garder des relations sociales régulière ou encore appeler les membres de sa famille au téléphone.

Un numéro (gratuit depuis un poste fixe) est mis à dispostion du public : 0.800.06.66.66

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.