C’est toute la charpente de la cathédrale qui a pris feu. Les dégâts seront très importants pour le bâtiment le plus visité d'Europe. Emmanuel Macron a annulée son adresse aux Français pour se rendre sur place.

Un important incendie s'est produit sur le toit de Notre-Dame
Un important incendie s'est produit sur le toit de Notre-Dame © AFP / François GUILLOT

Un immense incendie a commencé à ravager la cathédrale de Paris peu après 19h, alors qu'une centaine de fidèles se trouvait encore à l'intérieur. Toute la toiture, la charpente et la flèche qui culminait à 93 mètres ont disparu dans l'incendie. Peu avant 23h, les autorités craignaient que toute la cathédrale finisse par être détruite. Mais après près de huit heures de flammes, le feu a finalement été maîtrisé.

Un gradé des pompiers confiait à 21h30 que les 90 minutes à venir serait déterminante et que sa plus grande crainte était que l'une des deux tours de la façade, actuellement en flammes, s'écroule entraînant le reste : "On n'est pas sûr de pouvoir enrayer la propagation" du feu a-t-il déploré. Information confirmée par le secrétaire d'État à la sécurité intérieure Laurent Nuñez qui a précisait que sauver Notre-Dame "n'est pas acquis"

Le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a explique que ses hommes tentent "de préserver l'arrière de la cathédrale, où sont situées les œuvres les plus précieuses. Certaines ont déjà pu été mises à l'abri".

À 23h, les pompiers ont enfin pu annoncer avoir sauvé la "structure" de l'édifice "dans sa globalité". 

C'est peu après qu'Emmanuel Macron s'est tendu sur place accompagné du Premier ministre, de la Maire de Paris et de l'archevêque de Paris. Le président a déclaré que "le pire a été évite" et que la cathédrale "nous la rebâtirons ensemble."

Emmanuel Macron avait renoncé a son adresse aux Français prévue pour 20h et avait tenu à partager avec tous les Français "sa tristesse de voir brûler cette part de nous".

500 pompiers ont lutté contre cet incendie défini comme "très difficile". La mairie de Paris a tenté de mettre à l'abris les œuvres d'art qu'il était possible de déplacer. Selon Matthieu Lours, spécialiste de l'architecture religieuse, "des éléments très précieux ont été mis à l'abri, grâce à une chaîne humaine", mais "certaines reliques, placées dans la flèche, sont cendres parmi les cendres".

Toute la soirée et la nuit un périmètre de sécurité avait été mis en place pour tous les parisiens et les touristes massés autour de l'église. Beaucoup ont pleure, prié et chanté en voyant une oeuvre d'une telle importance en péril. 

Le périmètre de sécurité avait dû être élargi à toute l'île de la Cité, au vu de l'importance de l'incendie. La Ville de Paris avait aussi ouvert la Halle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, pour y accueillir les riverains de l’Île de la Cité.

"Peut-être faudrait-il utiliser des bombardiers d'eau", c'est le conseil de Donald Trump

Les réactions internationales ont été rapides, à la mesure de l'importance de la catastrophe. Le président américain a dégainé en premier ses conseils aux Français.

La Fondation du patrimoine va lancer dès ce mardi une "collecte nationale" pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris.
www.fondation-patrimoine.org

Aller plus loin  

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.