La centrale du Bugey dans le collimateur des suisses
La centrale du Bugey dans le collimateur des suisses © MaxPPP / LAURENT THEVENOT

Le canton de Genève a déposé une plainte contre X pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui et pollution des eaux. Dans son collimateur : la centrale du Bugey, dans le département français de l'Ain. Le canton de Genève, situé à 70 kilomètres de la centrale, réclame sa fermeture depuis longtemps.

C'est EDF qui exploite cette centrale d'une puissance totale de 3,7 gigawatts ouverte dans les années 1970. L'avocate Corinne Lepage - ancienne ministre française de l'Environnement - défend les Suisses.

La centrale du Bugey vieillit mal

La centrale du Bugey compte un réacteur en cours de démantèlement, trois autres en fonctionnement et un à l'arrêt depuis le 27 août 2015. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a en effet demandé à EDF de réparer une dégradation de l'étanchéité du revêtement métallique de l'enceinte du réacteur actuellement à l'arrêt. Lorsque ses quatre réacteurs fonctionnent, elle représente 4,5% de la totalité de l'électricité produite en France .

La centrale du Bugey dans le collimateur des suisses
La centrale du Bugey dans le collimateur des suisses © Radio France / idé

Un projet de centre de stockage sur la sellette

La ville et le canton de Genève contestent notamment le projet d'EDF de construire un centre de stockage de déchets nucléaires sur le site. Ce centre devrait permettre de stocker une partie des déchets issus des neuf réacteurs d'EDF en cours de démantèlement en France (Brennilis, Bugey-1, Saint-Laurent, Chinon, Creys-Malville).

Avec la puissance du lobby du nucléaire en France, il est impossible de se faire entendre, déplore un conseiller du canton de Genève, joint par la radio suisse-romande

A quand la fermeture de cette centrale vieillissante?

La fermeture de la centrale du Bugey n'a jamais été évoquée ni par EDF, ni par l'Etat, actionnaire à plus de 84% d'EDF. Il faut dire que la centrale est essentielle pour l'approvisionnement énergétique de la ville de Lyon (située à une trentaine de kilimètres).

Le parc nucléaire français
Le parc nucléaire français © idé

A ce jour, seule la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus vieille du parc des 58 réacteurs français, est à l'ordre du jour, mais en retard.

Après Fukushima, les Européens veulent réduire le nucléaire. En France, il ne se passe rien (...). déplore Michèle Rivasi, députée européenne, sur France Inter

François Hollande s'est pourtant engagé (lors de sa campagne présidentielle de 2012) à plafonner le parc à son niveau actuel et à réduire la part du nucléaire à 50% de la production totale d'électricité d'ici 2025.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.