Il y a 4 jours ce camp a subi un terrible drame
Il y a 4 jours ce camp a subi un terrible drame © MaxPPP

Depuis vendredi l’autoroute est bloquée dans les deux sens au niveau de Roye par une manifestation de gens du voyage quatre jours après qu'une fusillade a éclaté dans un camp voisin faisant quatre morts et trois blessés.

La circulation reprend progressivement sur l'autoroute A1 et devrait être ouverte normalement ce samedi à 21 heures après une soirée et une matinée de blocage. Les manifestants, une soixantaine de personnes issues du camp tout proche de gens du voyage, ont décidé de lever ce barrage. Ils demandaient à ce qu'un jeune homme puisse sortir de prison le temps d'assister aux obsèques de son père, mort mercredi dans ce camp. Les manifestants ont obtenu gain de cause.

Depuis vendredi soir, une soixantaine de personnes avaient donc allumé des feux de pneus, de paille et de palettes bloquant totalement la circulation dans les deux sens de l'une des autoroutes les plus fréquentées d'Europe au moment des derniers retours de vacances avant la rentrée scolaire.

Tronçonneuses et feux de poubelles

Ces hommes munis de tronçonneuses, ont coupé des arbres ou utilisé des poubelles pour alimenter d'autres feux, notamment sur des ronds-points situés près d'un camp de gens du voyage. Ces manifestants souhaitaient ainsi contraindre les autorités à accepter que le fils d'une des victimes de la fusillade, actuellement incarcéré à la maison d'arrêt d'Amiens pour vol et voie de fait, puisse assister aux funérailles de son père, sous escorte policière, ce qu'ils ont donc obtenu.

Une fusillade meurtrière

Ces événements avaient lieu à côté du camp de gens du voyage de Roye dans lequel une fusillade avait éclaté mardi faisant quatre morts et trois blessés. L'auteur présumé de la fusillade, un homme âgé de 73 ans, était sous l'emprise de l'alcool lorsqu'il a agi. Il a tué trois membres d'une même famille, une jeune femme de 19 ans, sa fille de neuf mois et son beau-père, ainsi qu'un gendarme de 44 ans. L'auteur présumé de la fusillade a été mis en examen pour assassinat et tentative d'assassinat, et écroué.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.