La première étude de cette ampleur sur les coupes menstruelles vient d'être publiée dans le Lancet : il en ressort qu'elles sont sûres et économiques.

La coupe menstruelle aussi efficace et plus économique que les tampons et serviettes
La coupe menstruelle aussi efficace et plus économique que les tampons et serviettes © Getty / David Pereiras / EyeEm

Selon la première étude jamais menée sur le sujet, les coupes menstruelles, qui sont réutilisables, sont aussi sûres et fiables que les tampons et serviettes. L’étude publiée dans la revue scientifique The Lancet ne met pas en évidence de risque supplémentaire d’infection.

Les coupes menstruelles sont en latex ou en silicone et s’insèrent dans le vagin. Comme pour un tampon que l'on doit changer, la coupe menstruelle doit être vidée toutes les quatre à huit heures. Jusqu'à présent, les coupes menstruelles sont peu utilisées, en comparaison avec les serviettes et les tampons. 

Ces travaux scientifiques portent sur 43 études qui ont été compilées, et étudient un total de 3 319 femmes.

L'essayer, c'est l'adopter

Il ressort que 70% des femmes qui ont déjà utilisé des coupes menstruelles assurent qu’elles préfèrent continuer. Comme le précise Penelope Phillips-Howard, professeure à la Liverpool School of Tropical Medicine, l’une des auteurs de l’étude :

"1,9 milliard de femmes dans le monde en âge d’avoir leurs règles passent en moyenne 65 jours par an à gérer leurs règles - et pourtant, il n’y a que peu d’études de qualité qui comparent les moyens de protection". 

Efficaces et sûres

De nombreuses jeunes filles et femmes dans le monde n’ont pas accès à tous ces moyens de protection. Souvent, elles ne peuvent aller à l’école ou aller travailler pendant leurs règles. L'étude a notamment pris en compte 15 recherches effectuées dans des pays à bas revenus ou à revenus moyens.

Quatre des études prises en compte établissaient une comparaison directe entre les différents produits utilisés en matière d'efficacité anti- fuites. Le résultat montre que tous les systèmes se valent. 

La coupe menstruelle n'a également pas d'effet particulier sur la flore vaginale. 

Des chocs toxiques tout de même observés

Cinq cas de syndromes de choc toxique menstruel ont été observés. Mais le nombre total d’utilisatrices de coupes est inconnu dans l'étude prise en compte pour arriver à ce résultat, les chercheurs n’ont donc pas pu affirmer si oui ou non le risque de choc toxique était plus élevé qu’avec les tampons.

Ce syndrome rare est dû à une bactérie, le staphylocoque doré. Il entraîne fièvre, baisses de tension et d’autres atteintes potentiellement graves (digestives, musculaires, rénales, etc).

Pour l’éviter, les autorités sanitaires recommandent de ne pas garder trop longtemps la même protection interne, tampon ou coupe.

Cinq femmes ont signalé de fortes douleurs ou des blessures vaginales, six ont signalé des allergies, neuf des problèmes urinaires. 

Cela dit, l'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail avait publié en juillet 2018 une évaluation des risques sanitaires relative à la sécurité des protections intimes. Des tests en laboratoires ont révélé la présence de diverses substances chimiques en très faibles concentrations et ne dépassant pas les seuils sanitaires. A cette occasion, l'Anses "recommande aux fabricants  d'améliorer la qualité de leurs matières premières  et d'éliminer la présence de substances présentant des effets cancérogènes, perturbateurs endocriniens ou sensibilisants cutanés". 

Économiques sur le long terme

Dans certains pays, la coupe coûte moins d’un dollar pièce. Mais elle reste 5 à 7% plus chère qu’une boîte de douze serviettes ou tampons.

Dans les pays riches, certains modèles peuvent coûter 40 dollars. 199 marques de coupes ont été répertoriées dans le monde.

Pourtant, comme elle est réutilisable, la coupe est très économique, car elle peut durer jusqu'à dix ans.

Les auteurs de l'étude estiment toutefois que des recherches plus approfondies sur le sujet et des comparatifs plus poussés sur les moyens de protection durant les périodes de règles doivent être menées. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.