Les victimes de l'antiépileptique Dépakine seront indemnisées.14 322 femmes enceintes ont été exposées à la molécule entre 2007 et 2014,

14 322 femmes enceintes ont été exposées à la Dépakine entre 2007 et 2014
14 322 femmes enceintes ont été exposées à la Dépakine entre 2007 et 2014 © Maxppp / Bruno SOUILLARD

Marisol Touraine a  promis dans les six mois un dispositif permettant de prendre en charge "en totalité" par l'Assurance maladie les soins des patients reconnus dans le cadre d'un "protocole de dépistage et de signalement", selon le communiqué du ministère (PDF).

Un pictogramme alertant sur les dangers de ce traitement chez les femmes enceintes sera aussi apposé sur les boîtes de médicament, en plus des mentions d'alerte déjà existantes, précise le ministère.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Marine Martin, présidente de l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant : "On a menti délibérément sur la Dépakine"

Marisol Touraine a fait ces annonces alors qu'une étude a été publiée mercredi par l'association Apesac, et présentée au ministère:

  • 14 322  femmes enceintes  ont été "exposées" au valproate de sodium, la substance active de l'antiépileptique Dépakine, entre 2007 et 2014, soit environ 2 grossesses pour 1 000.
  • 2 426 enfants victimes
  • 401 morts
  • 10% de risques de malformation congénitales
  • 40% de risques d'autisme ou de retard intellectuel
14 322 femmes enceintes exposées à la Dépakine entre 2007 et 2014
14 322 femmes enceintes exposées à la Dépakine entre 2007 et 2014 © AFP / Alain BOMMENEL, Sabrina BLANCHARD
Derniers articles